Univers Apple

23
Avril
2018

Réparation d'un Mac Pro 2009, subissant des extinctions brutales et fréquentes.

Publié par sky

Merci à Frank pour son aide précieuse tout au long des étapes de la résolution du problème.

Après pratiquement 9 ans de bons et loyaux services, mon Mac Pro 2009 a décidé de rendre l'âme. Mais comme il n'y avait aucune machine actuelle qui me convienne en restant dans la gamme Apple, et que je n'avais pas envie de m'embarquer dans un hackintosh, je me suis résolu à trouver la panne et à la réparer.

Alors qu'il fonctionnait très bien, il s'est mis d'un coup à s'éteindre brutalement et à redémarrer de son propre chef. Redémarrages, qui bien souvent, n'arrivaient pas au bout, voir, ne commençaient même pas, laissant le Mac bloqué sur un écran gris.

Après avoir soupçonné l'alimentation, dont l'état, après 9ans d'usage intensif était assez catastrophique, puis la carte mère, c'est finalement sur la carte fille, qui contient les CPUs et la RAM que nous avons trouvé la fautive : la puce Northbridge (IOH) et son radiateur.

En effet, le radiateur de la puce Northbridge (IOH), qui se trouve entre les deux processeurs, est tenue par deux petites attaches plastiques incluant un ressort. En démontant la carte fille, je me suis rendu compte que l'attache "visible" était manquante et que le radiateur n'était plus du tout solidaire avec le reste de la carte.

Carte fille avant la manipulation

Mac Pro 2009 - Attache du Northbridge manquante

Sous iStat Menus, la puce affichait un joli score de 120°c en continu, mais cela ne m'avait pas mis la puce à l'oreille car d'aussi longtemps que je possède le logiciel (plusieurs années), il y avait toujours eu cette température.

Avis aux heureux possesseurs de Mac Pro 2009, 2010 et 2012 bi-processeurs, je vous invite à vérifier l'état de votre Northbridge, car même avec une activité mesurée, les attaches ont aussi pu sauté, et pourraient entrainer une instabilité du Mac. Le Northbridge permettant la connexion entre l'ensemble CPU et RAM, vers les ports PCI, mais aussi l'USB, le firewire ou encore la carte réseau, vous pourriez avoir des instabilités de ce côté là aussi, sans jamais soupçonner le vrai fautif.

Pour les Mac Pro mono-processeur, vous ne devriez pas avoir ce genre de soucis, car le Northbridge semble englobé dans l'unique et large radiateur servant aussi au processeur.

 

Que s'est-il passé ?

Je pense qu'avec les années d'utilisation, souvent intensive, les attaches plastiques du radiateur ont fini par sécher et casser. Le radiateur tenait, cependant, grâce à la pâte thermique utilisée pour permettre un bonne conduction de la chaleur depuis la puce jusqu'au radiateur. Sans attache, le radiateur devait être moins "collé" à la puce, et donc moins bien refroidit, ce qui entrainait ces températures assez hautes, sans pour autant atteindre la température critique de mise en sécurité.

Récemment, et avant que l'on n'en trouve plus, j'avais commandé de la RAM afin de compléter ma configuration. Ne fonctionnant pas, j'avais fais pas mal de test, avant de la renvoyer. Le second envoi fut le bon. Ces deux envois m'ont obligé à faire pas mal de manipulations sur la carte fille, et ont certainement entrainé le décollement du radiateur. La température de mise en sécurité était alors, atteinte très rapidement, et provoquait l'extinction du Mac Pro et l'impossibilité de rebooter.

 

Guide de la réparation

Voici le pas à pas, agrémenté de quelques photos, de la réparation. Je vous avoue que la réparation s'est faite sous un niveau de tension assez élevé, n'étant absolument pas un expert en manipulation de CPUs. Si vous ne vous sentez pas, laissez faire une personne plus qualifiée, voir un professionnel. De plus, le présent guide a bien fonctionné pour moi, mais je ne pourrai être tenu responsable de la dégradation de votre matériel si vous vous lancez dans l'opération.

Pour réaliser la manipulation, nous avions prévu :

  • Une clé hexagonale 3mm, d'au moins 10cm de long
  • De la pâte thermique
  • De nouvelles attaches, en plastique, avec ressort, il s'agit de l'élément qui a été le plus dur à trouver
  • Des vis et écrous plastiques au cas où les attaches n'étaient pas de la bonne taille.

On commence par débrancher le Mac Pro, et attendre un peu que l'électricité interne soit partie, bien se mettre à la terre, et retirer tout vêtement qui pourrait de générer de l'électricité statique, afin d'éviter tout court-circuit qui pourrait endommager encore plus le Mac. Puis, il faut, évidemment, sortir la carte fille du Mac Pro et la poser sur un espace de travail propre et suffisamment large.

Le radiateur du Northbridge étant à moitié coincé sous le radiateur du CPU A, il est nécessaire de démonter ce dernier.

Pour cela, il faut utiliser la clé hexagonale, dans les 4 trous situés dans le radiateur.

Démontage du radiateur du CPU A du Mac Pro 2009

Une fois dévissé, il faut retirer le radiateur bien verticalement et en douceur. Si il y a une résistance, il s'agit de la pâte thermique située entre le CPU et le radiateur. Il faut alors tirer un tout petit peu plus fort. Lorsque vous soulevez le radiateur, il faut faire attention car le processeur peut rester collé à celui-ci. Il faut alors l'en décoller, encore une fois, doucement. Cela m'est arrivé sur les deux processeurs !

Le CPU est resté collé au radiateur lors du démontage.

Pourquoi les deux, alors que nous n'avons besoin de démonter que le CPU A ? Je n'étais pas sur que les attaches soient de la bonne taille. Et si les vis et écrous en plastique prévus en remplacement avaient été nécessaires, il aurait fallut démonter la carte mère de son support métal. Et l'une des vis se trouve sous le CPU B.

De plus, sachant qu'il allait falloir remettre de la pâte thermique toute neuve sur le processeur A, autant le faire aussi sur le processeur B et ainsi faire les choses proprement.

Mais revenons à notre guide !

CPU avant nettoyage

Radiateur avant nettoyage

Avec un tout petit peu d'alcool à bruler sur du papier essuie-tout, il faut ensuite nettoyer et retirer l'ancienne pâte thermique du radiateur, puis, délicatement du processeur. Je m'y suis pris à plusieurs reprises, car les premiers coups, l'alcool humidifie la pâte, qu'il faut ensuite retirer. Une fois le CPU et le radiateur propre, nous obtenons un bel effet miroir, nous les déposons sur le côté, l'alcool s'évaporera rapidement.

Processeur nettoyé

Etat du Northbridge sur la carte fille

Occupons nous désormais du Northbridge. Il reste l'attache située du côté du processeur, cassée, que nous enlevons. Le radiateur ne doit plus tenir que par le fil de la sonde. N'ayant pas réussi à l'enlever, et ne souhaitant pas prendre le risque de le casser, j'ai fini par le laisser branché.

Zoom sur l'attache restante sur le Northbridge

Cela ne gène finalement pas la manipulation. Ici encore, il faut nettoyer l'ancienne pâte thermique. Les attaches ayant sautées il y a longtemps et le radiateur vivant sa vie depuis, la pâte thermique est beaucoup plus difficile à enlever. Elle semble avoir été cuite par la chaleur.

Si sur le radiateur, cela a fini par partir avec l'usure, il a fallut que je gratte doucement avec mon ongle la puce pour retirer l'excédent qui ne voulait pas partir. L'alcool s'évapore en quelques secondes.

Maintenant que tout est propre, il faut s'occuper du re-montage. Il faut appliquer de la pâte thermique toute neuve sur le Northbridge. Une petite tête d'épingle suffit, et il faut l'étaler sur l'ensemble de la surface, de manière bien uniforme. Trop en mettre peut réduire son efficacité, tout comme ne pas en mettre assez. Il faut que le contact se fasse correctement entre la puce et le radiateur.

Nous replaçons le radiateur, que nous fixons avec les nouvelles attaches. Par chance, elles vont parfaitement dans l'emplacement prévu, et comme il s'agit de rivets, il suffit de forcer un peu pour cela s'accroche tout seul dessous.

Northbridge correctement attaché

Si les attaches n'avaient pas été bonnes, ou si nous ne les avions pas trouvé, nous aurions utilisé des vis plastiques avec des écrous. Cependant, pour tenir les écrous, il aurait fallu démonter la carte de son support, à savoir les sept vis cruciformes qui parsèment la carte. La solution des attaches est tout de même supérieure, car celles-ci disposent d'un petit ressort qui permet de garder le radiateur plaqué, malgré les petits déplacements que peuvent occasionner la chaleur.

Après le Northbridge, nous nous occupons du processeur A, y appliquer la pâte thermique de la même manière, puis remettre le radiateur. Les attaches étant un peu plus hautes que celles d'origines, il faut écraser un peu celle qui se trouve sous le radiateur. Cela se fait doucement en revissant les 4 vis avec la clé hexagonal. Il faut serrer fermement, sans forcer.

Zoom sur la nouvelle attache du Northbridge sous le radiateur du processeur.

Idem avec le processeur B, pour lequel vous ne pouvez pas vous tromper de sens. Pour cela il suffit de mettre face à face la petite prise noire qui se trouve à côté du processeur et celle située sur le radiateur.

Et finalement, nous remettons la RAM dans ses emplacements, avant de remettre la carte fille dans le Mac Pro.

 

Moment de vérité

Gros pincement au coeur au moment de rebrancher le Mac, et de l'allumer. Après quelques secondes, le fameux Bong du démarrage retenti, puis l'écran s'allume.

Soulagement, je n'ai rien abimé de plus dans la manipulation.

Enfin, macOS commence à booter et affiche sa barre de progression. Le démarrage est un peu long, certainement pour remettre en place le système après les nombreux boots ratés et les extinctions inopinées.

Une fois identifié sur mon compte, je reprends rapidement l'affichage des températures dans iStat Menus.

Le Northbridge affiche une température de 50°c, je laisse le Mac allumé en "attendant le plantage" qui n'arrivera pas. Au fur et à mesure, la température du Northbridge monte petit à petit pour se stabiliser autour des 73°c, soit pratiquement 50°c de gagné.

Le second effet bénéfique est que les deux CPUs ont eux aussi perdu environ 10°c chacun. Le CPU A est passé de 50°c à 40°c, quand au B, il est passé de 45°c à 35°c. La pose d'une nouvelle pâte a donc eu un réel effet bénéfique.

Température du Northbridge, avant et après la manipulation

Température du Northbrigde, avant et après la manipulation.

Depuis quelques jours, le Mac tourne de nouveau, comme avant, en utilisation intensive,  sans sourciller. Je verrai sur la durée, si tout continue comme cela, voir si cela corrige les petites instabilités qui arrivaient parfois avec l'USB. En espérant, qu'il puisse, en juillet, fêter son 9ème anniversaire, toujours aussi vaillant.

 

Coût de la réparation ?

Moins de 20€ ! Voici les éléments dont nous avons eu besoin :

 
Sommaire de la série
 
 
Commentaires
Commentaire de Ludooohhh le 26 Avril 2018 à 15:05

Pouah ! Douze jours sans ton MacPro !!!
Ca veut dire quoi IOH ? :p

 
Commentaire de sky le 26 Avril 2018 à 15:17

Et oui :)
IOH : Input/Output Hub , c'est le petit nom de la puce Northbridge.

 
Commentaire de sokkom888 le 5 Juin 2018 à 08:18

Salut a toutes et tous ,super tuto ,vraiment utile et clair ,rien a redire .
as tu réussi a reparer les soucis des ports usb ou est-ce que cela s'est regler d'eux meme.

en tous cas super tuto simple et efficace , Merci a toi IOH.

 
Commentaire de sky le 5 Juin 2018 à 09:16

Bonjour sokkom888, merci pour ton message.
Depuis la réparation, plus de soucis. A vrai dire, le Mac tourne depuis la réparation, sans avoir jamais été redémarré.

 

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter