Univers Apple

05
Nov.
2019

Installer Mojave sur un Mac Pro 2009

Publié par sky

Alors qu'est sorti Catalina (10.15) depuis quelques semaines, je me décide enfin à mettre à jour mon Mac Pro sous High Sierra (10.13) vers Mojave (10.14). Jusqu'à présent, je n'avais jamais eu besoin de passer à Mojave. J'avoue que la stabilité de High Sierra a longtemps joué en sa faveur, alors que les débuts chaotiques de Mojave m'avait refroidi. La non-installation avait été ensuite confirmée par la non-comptabilité des drivers Nvidia, et donc de ma Geforce GTX 970.

Mais pourquoi vous partager si tardivement l'installation d'un système déjà dépassé ?

Tout simplement parce l'installation de Mojave n'a pas été de tout repos. Basiquement, rien ne s'est passé correctement. Elle n'a été qu'une succession de problèmes, et donc de solutions. Et ce sont ces solutions, qui pourraient être utiles à certains d'entre vous, qu'il s'agisse de l'installation de Mojave ou dans une situation totalement différente.

Voici les étapes, une par une et en détails.

 

Etape 1 : Trouver une carte graphique compatible avec Mojave.

Le Mac Pro était équipé jusqu'ici d'une carte graphique Nvidia Geforce GTX970. Elle fonctionnait parfaitement sous macOS 10.13 High Sierra, et sa relative puissance permettait de lancer les quelques jeux auxquels je jouais, qu'il s'agisse de jeux utilisant OpenGL ou Metal.

L'arrivée de Mojave a changé la donne ! Le système demande une carte compatible Metal dès l'installation de ce dernier, ce qui peut se comprendre avec l'évolution du système. La où cela devient compliqué, c'est que les drivers fournis par Nvidia pour les cartes graphiques de sa marque sont désormais interdits de séjour pour une sombre histoire d'exclusivité AMD et donc de gros sous. Il est donc nécessaire d'avoir une carte AMD récente dans le Mac Pro pour continuer. Comme d'habitude, cela se fait aux dépends des utilisateurs et en particulier, ici, de ceux qui ont investi dans une carte Nvidia.

Malheureusement nous avons été très nombreux, car, les performances de ces cartes couplés aux drivers dédiés proposés par Nvidia permettaient d'obtenir de très bonnes performances face aux cartes AMD équivalentes.

Mon choix s'est porté sur une carte de la marque Sapphire, et d'un GPU AMD, plus précisément il s'agit d'une Nitro+ Radeon RX 580 8Go. Sur le papier, dans le monde Windows, elle est donnée pour être de 10 à 15% plus performante que la Geforce GTX970.

La Geforce était équipée de deux ports 6-pin pour l'alimentation, tout comme le Mac Pro, ce qui permettait une installation facile est sans stress avec les cables adéquats. La carte AMD, elle, dispose d'un port 8-pin et d'un port 6-pin pour son alimentation supplémentaire.

Pour ceux qui ne le savent pas, les ports PCI alimentent les cartes de 75W, hors les cartes graphiques nécessitent plus de puissance. C'est pour cela qu'elles disposent de ports supplémentaires pour apporter la puissance nécessaire. Un port 6-pin permet d'ajouter 75W, et un port 8-pin apporte 150W.

Pour faire fonctionner la carte AMD, j'ai donc tenté de placer un cable spécialement créé pour, permettant de rassembler les deux ports 6-pin du Mac Pro vers un unique port 8-pin sur la carte, laissant le port 6-pin de la carte non-alimenté.

Par chance, l'utilisation du port 8-pin seulement suffit à alimenter la carte en toutes circonstances, du moins dans tous les tests que j'ai pu faire, même les plus violents pour la carte.

Une fois dans la machine, la carte se comporte comme la Geforce GTX970, pas d'écran de boot, une fluidité très correcte dans l'utilisation des ascenseurs des fenêtres. Petit point positif, il n'y a plus de micro-bugs graphiques dans le Finder.

Par contre, dans les jeux, ce n'est plus la même histoire, que ce soit dans Diablo 3 ou Heroes of the Storm, les deux jeux étalons, les drops de FPS sont biens plus violents rendant les jeux moins agréables, moins fluides. Mais le plus regrettable est que la carte a apporté beaucoup de bugs graphiques sur les éléments transparents dans les deux jeux cités.

Bugs graphiques sur Diablo 3

Enfin, en réalisant un petit bench basé sur le logiciel de benchmark, Unigine Heaven, les  résultats de confirment. Les scores sont proches, alors que la carte est sensées être plus puissantes, mais toujours en dessous, mais surtout avec des écarts sur les FPS minis et maxis beaucoup plus importants.

Bref, j'intégrais la carte à contre-cœur, et dans les faits, ce que je craignais se confirmait. Malheureusement, c'était la seule solution pour avancer vers Mojave.

Il était possible d'intégrer une carte plus récente et donc plus performante, mais l'installation aurait été plus complexe. En effet, les cartes plus performantes nécessitent aussi plus de puissance électrique, et il aurait fallut augmenter l'alimentation de la carte en récupérant de la puissance au niveau des disques optiques ou des disques durs. Cependant, je n'avais ni le temps ni l'envie de rentrer dans de telles complexités.

 

Etape 2 : Mettre à jour High Sierra

Ce qui devait être l'étape la plus simple se révéla être la plus compliquée ! Mettre à jour le système avec les derniers patches de sécurité, un jeu d'enfant normalement...

Lorsque tout se passe bien, il suffit de se rendre dans l'App Store, dans les mises à jour, d'attendre que le soft propose les mises à jour du système, de cliquer sur "Mettre à jour", d'attendre le téléchargement, puis redémarrer.

Mon macOS était à fond, jusqu'à la dernière étape... en effet, au lieu de redémarrer, le Mac m'affichait simplement un écran noir, avec le curseur, qu'il était possible de bouger.

Je me connecte au Mac Pro en SSH depuis l'iPhone, pour voir ce qu'il se passe, et je vois, avec un top, les process mds, mds_stores et backupd qui s'affolent dans tous les sens. Le Mac ventile mais ne redémarre pas.

Lorsque tout le monde se calme au bout d'un peu plus d'une heure, rien ne se passe. Le Mac ne fait plus rien... Je décide donc de le redémarrer avec la commande shutdown.

Il se rallume comme une fleur, pas de soucis, sauf que la mise à jour ne s'est pas faite. Je tente une seconde fois, et cela se solde par les mêmes maux, et les mêmes remèdes.

Troisième essai, je tente un extinction sans mise à jour, afin que le Mac s'éteigne au moins une fois correctement, et retrouve peut être ses esprits. Que neni ! L'écran noir est de retour, avec son petit curseur.

Il faut savoir que macOS fait tout un tas de chose entre le moment ou l'on clic "Eteindre" ou "Redémarrer" dans le menu, et l'extinction réelle de la machine. La commande shutdown, provenant du monde Linux, est plus directe, et demande l'extinction immédiate de la machine, sans passer par toutes les tâches normalement prévues. C'est pour cela que je pouvais éteindre le Mac logiciellement, sans avoir à appuyer longuement sur le bouton d'allumage.

Il s'avère que lors de la mise à jour, quelque chose s'est planté dans le processus d'extinction. L'activité de mds et mds_stores, entre deux, peut indiquer un soucis avec Spotlight. Ma première idée a donc été de supprimer tous les caches de macOS, et ce fut la bonne.

Dans un terminal, j'ai tapé les lignes suivantes une à une :

rm -rf ~/Library/Caches/*
sudo rm -rf /Library/Caches/*
sudo rm -rf /System/Library/Caches/*
sudo rm -rf /var/folders/*

La seconde ligne va demander votre mot de passe administrateur, et si vous tardez trop entre la ligne 2 et la ligne 3 (ou la ligne 4), cette dernière pourrait vous le redemander.

Sur internet, certains conseillent aussi de supprimer les sauvegardes des états d'applications (utilisées pour le démarrage rapide des applications). Voici comment faire

rm -rf ~/Library/Saved Application State/*

Il est aussi conseillé de supprimer le cache des fonts, avec la commande atsutil.

atsutil databases -removeUser
sudo atsutil databases -remove
sudo atsutil server -shutdown
sudo atsutil server -ping

Le vidage des caches ont suffit à débloquer l'extinction de macOS. Le système m'a, en plus, trollé en m'indiquant, au redémarrage, qu'il y avait des mises à jour en attente ... me demandant s'il devait les appliquer. Ce à quoi, j'ai répondu "Non", mais il les a tout de même faites, comme quoi, macOS n'en fait qu'à sa tête.

Etape 3 : Installer Mojave

Juste avant l'arrivée de Catalina, j'avais téléchargé sur l'App Store, et mis de côté, le programme d'installation de Mojave, ainsi, j'avais une version quasi-finale, et pas besoin de faire les mises à jour.

Avant de lancer l'installation, j'avais vérifié que mon Time Machine était à jour, et doubler la sauvegarde en créant un clone sur un autre disque avec Carbon Copy Cloner.

Y a plus qu'à !

En lançant l'installation de Mojave, le programme m'invite à retirer toutes les cartes graphiques qui ne supportent pas Metal. Je suis donc obligé de retirer la Nvidia GT120, la carte graphique d'origine du Mac Pro. Elle était quasi-inutile, mais elle avait l'avantage d'afficher l'écran de boot, et de permettre de démarrer en mode Single-User.

Exit donc la carte, et nouvel essai d'installation. Le programme propose une mise à jour du firmware. C'est la partie la plus risquée de l'opération, car un ratage pour n'importe quelle raison, pourrait "briquer" le Mac. En cas d'erreur, il n'y aurait plus de programme interne dans le Mac, et il ne fonctionnerait plus, avec très peu de chance de pouvoir le récupérer. Ici l'opération est d'autant plus dangereuse que tout se fait écran éteint, puisque le logiciel de flash ne charge absolument pas les drivers graphiques. Et bien bizarrement, mais aussi heureusement, c'est la seule étape qui s'est passée sans encombre.

Le Mac redémarre sur High Sierra, et je n'ai plus qu'à relancer le programme pour débuter l'installation de Mojave. Evidemment, cela ne pouvait pas se passer aussi facilement.

Programme d'installation de Mojave endommagé

Il faut donc que je ré-télécharge Mojave. Hop, direction l'App Store... Sauf depuis l'arrivée de Catalina, Mojave n'est plus disponible directement, et histoire de bien enfoncer le clou, Mojave n'apparait pas dans la liste des achats.

Avec une petite recherche sur Internet, je retrouve l'URL de Mojave, qui s'affiche dans l'App Store. Mais l'App Store propose d'Ouvrir le programme au lieu de le re-télécharger, même après l'avoir supprimé. Et même avec l'astuce d'appuyer sur Alt pour avoir les options supplémentaires, impossible de re-télécharger Mojave.

La solution est une nouvelle fois de vider les caches, mais cette fois ci de l'App Store.

Toujours avec un terminal

rm -r ~/Library/Caches/com.apple.appstore
rm -r ~/Library/Caches/storeaccount
rm -r ~/Library/Caches/storeassets
rm -r ~/Library/Caches/storedownload
rm -r ~/Library/Caches/storeinappd

Un petit re-démarrage est nécessaire.

Après le redémarrage, avec l'URL, je retourne sur l'App Store, pour télécharger le programme. Et je peux enfin lancer l'installation de Mojave.

 

Etape 4 : Contrôle des performances graphiques dans Mojave

Une fois Mojave installé, toute la configuration réglée, et les optimisations terminées, j'ai relancé les mêmes tests réalisés avec la Geforce 970GTX et la RX 580 sous High Sierra.

Les résultats sous Mojave sont très proches de ceux sous High Sierra, avec la même carte graphique. Une conclusion décevante mais pas surprenante. Malgré l'obligation d'avoir Metal, Apple n'a fais aucune amélioration des drivers graphiques. Le plus dommage dans tout cela, c'est Nvidia de son côté améliorait fréquemment ses drivers.

Enfin, bon, le principal est que désormais Mojave est installé, et qu'il fonctionne correctement dans sa dernière version.

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter