Univers Apple

05
Juin
2018

Et si Apple équipait nos Mac de processeurs ARM ?

Publié par sky

Depuis quelques semaines, une rumeur enfle et prend de plus en plus de crédit, Apple songerait à remplacer les processeurs x86 de nos Mac par des processeurs ARM.

Si la rumeur devait se confirmer, deux questions se posent alors à nous : est ce une bonne chose ? et comment se passerait la transition ?

Historiquement, ce n’est pas la première fois qu'Apple change d'architecture matérielle. Nous en discutions d’ailleurs dans notre test de Sid Meier’s Railroads!, cette série ayant connu toutes les étapes de mutation du Mac depuis ses premiers jours. Globalement, les utilisateurs, y compris les fans de la première heure, ont toujours suivi Apple dans ses choix. Il n'y a donc pas de raison que celle nouvelle transition ne se passe pas comme les précédentes, c'est à dire en toute transparence. En effet, à chaque changement, Apple s'est toujours assuré que ces bouleversements ne viennent pas perturber les habitudes des utilisateurs. 

Grâce à l'émulation des instructions du processeur 68k, le passage au PPC s'était fait sans heurt, voir même avec un augmentation des performances sur certaines applications. Il faut dire que les premiers PPC étaient de belles bêtes de course à l'époque, permettant même à Apple de se moquer ouvertement d'Intel et de ses Pentiums (ici ou ). Ces mêmes processeurs Intel qui furent encensés, de nombreuses années plus tard, lorsque les PPC d'IBM furent abandonnés, n'arrivant plus à suivre dans la course à puissance.

Lors du grand chamboulement Intel, Mac OS X arrive enfin à une maturité suffisante pour demander aux utilisateurs un nouveau changement radical. Et le système, du moins en grande partie, grâce à sa base FreeBSD, est capable de se compiler sur de nombreuses architectures, y compris les processeurs x68 d'Intel. Ce n'était absolument pas le cas de Mac OS 9 et ses prédécesseurs, uniquement utilisable sur PPC.

Avec Rosetta, nous étions capables de lancer nos anciennes applications PPC sur MacIntel, avec un certain confort, sans pour autant égaler les performances originelles. Petit bémol, certaines applications n'appréciaient guère cette émulation, et hormis attendre une version Intel ou conserver un vieux Mac rien que pour elles, il n'y avait pas trop de solutions.

Il ne fait aucun doute que macOS est déjà compilable sur processeur ARM, et que cela fait bien longtemps que les labos de développement d'Apple disposent de machines ARM faisant tourner macOS, tout comme Mac OS X tournait sur processeur Intel dès ses premières version. On peut même supposer qu'il existe toujours des versions de macOS pour PPC, dans le doute...

D'ailleurs, avec le succès de plateformes telles que le Raspberry Pi, de nombreuses distributions Linux ainsi que Windows 10 existent déjà pour processeurs ARM, il n'y aurait rien de surprenant à voir macOS lui aussi compatible. Surtout qu'iOS est basé sur macOS, et équipe d'ores et déjà nos iPhones fièrement propulsés par des processeurs ARM.

Le vrai soucis viendrait des applications, elles sont compilées pour une plateforme données. Comme lors du passage vers Intel, les applications pourraient disposer du code pour les deux plateformes et macOS prenant soin de lancer la bonne version. Reste à savoir ce qu'il adviendrait des anciennes applications, qui ne disposent que du code Intel, on peut imaginer qu'un nouvel émulateur soit disponible, avec les mêmes succès et incompatibilités que Rosetta.

L'autre point à prendre en compte est que si les processeurs ARM disposent d'un excellent rapport puissance/consommation/chauffe, parfait pour nos mobiles et tablettes, ce ne sont pas des processeurs dédiés à la performance pure tels que peuvent l'être les Xeon ou Core i7 ou i9 que l'on trouve dans les Mac haut de gamme.

Prenant ce dernier point en compte, on pourrait imaginer qu'Apple réserve cette gamme de processeurs uniquement pour les Mac portables, leur permettant une meilleure autonomie en limitant la consommation et la chauffe.

Pour l'instant, tout n'est qu'à l'état de rumeur, mais connaissant le passif d'Apple, et les capacités d'adaptation de macOS, et si l'on ajoute le fait que les processeurs ARM équipent déjà la plupart de nos appareils nomades (qu'ils soient d'Apple ou d'autres marques), cela n'aurait rien de choquant ni d'absurde.

Il n'y a plus qu'à attendre, et voir ...

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter