Jeux vidéo

12
Sept.
2006

Test : Call Of Duty 2

Publié par sky

Éditeur : Aspyr
Développeurs : Infinity Ward

Configuration recommandée :

  • OS : Mac OS X 10.3.9 or later
  • CPU : PowerPC G5 ou Intel @ 1.8 GHz ou supérieur
  • Mémoire vive : 512 Mo ou mieux
  • Espace disque nécessaire : 4.0 Go
  • Carte vidéo : Radeon 9600, GeForce FX 5200 avec 64Mo de mémoire vidéo ou mieux

Test skymac : Call of Duty 2

Call of Duty 2 est un FPS (first person shooter) basé sur la seconde guerre mondiale. Comme son nom l'indique il est la suite de Call of Duty, sorti il y a un peu plus d'un an sur nos machines. Le succès de ce premier épisode a poussé les développeurs à vous faire continuer l'aventure des soldats de cette guerre qui a marqué l'histoire. Les gamers qui auront joué au premier ne seront pas dépaysés, l'ambiance et la manière d'avancer dans le jeu sont identiques. Pour les novices, un petit tutorial de 5/10 min vous apprend à manoeuvrer votre personnages, avant d'être directement lancé dans le combat. Cette initiation s'intègre parfaitement au jeu, un régal pour commencer.

 Test skymac : Call of Duty 2

Le gameplay

Le gameplay, bien qu'il soit proche de CoD, est encore un peu plus poussé pour un réalisme plus immersif. Vous devrez user de toutes les possibilités de mouvements qu'offre votre personnage pour vous cacher tout en tirant sur vos ennemis. S'agenouiller, se coucher, se pencher, ... sont bien sûr de la partie.

Vous serez toujours mieux placé derrière un mur que seul, au milieu du champ de bataille. Du mitrailleur au sniper, vous serez la cible de toutes sortes d'ennemis. A vous de faire mieux qu'eux pour rester en vie et les descendre au plus vite.

Test skymac : Call of Duty 2

Toujours dans un but de réalisme, vous ne pourrez porter que deux armes simultanément, vous trouverez sur le cadavre de vos ennemis ou dans les bases que vous visiterez, des armes à récupérer. Vous essayerez de trouver la combinaison la plus adaptée pour les combats à suivre. Beaucoup d'armes sont disponibles, entre les pistolets, les fusils, les mitraillettes, les fusils de snipers, etc... Elles ont toutes une fonction bien précise.

Avec les grosses mitrailleuses, vous perdrez rapidement en précision mais le carnage sera plus total. A l'extrême, avec le fusil de sniper, vous pourrez retenir votre respiration un court instant pour avoir plus de précision.

 Test skymac : Call of Duty 2

On retrouve un gameplay plutôt lent, on joue la sécurité de son personnage à tout moment. La vérification à l'entrée de chaque salle, de chaque couloir de chaque immeuble est obligatoire. Les "quakers" seront très perturbés par cette manière de jouer, inutile de foncer dans le tas pour tout sulfater. Les ennemis, souvent en surnombre, vous achèveront sans le moindre mal. Il n'empêche que certaines parties du jeu peuvent être assez violentes, avec en face, des dizaines d'ennemis donnant l'assaut, à vous de vous défendre...

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Le jeu solo

Le jeu reste linéaire dans l'ensemble, on réalise nos objectifs les uns à la suite des autres. Des objectifs secondaires apparaissent au fur et à mesure que l'on parcourt les grands terrains. Les objectifs sont toujours clairement indiqués, en surbrillance jaune sur le compas, pour éviter de chercher des heures à travers les tirs ennemis. Sur certaines parties du jeu, tant que les objectifs ne sont pas réalisés, des ennemis arrivent en continu, et de la même manière, vos camarades d'armes morts au combat sont remplacés. Un peu plus de liberté aurait été bienvenue, mais cela n'enlève pas grand chose au plaisir de jeu. De temps en temps, vous aurez le choix de prendre une route hors du chemin principal, cela reste malheureusement rare ou un peu trop caché.

Test skymac : Call of Duty 2

 Test skymac : Call of Duty 2

Avec tout ce monde sur le terrain, vous ne serez jamais perdu, il suffira bien souvent de suivre la direction de vos alliés. Une fois arrivé à un point stratégique de la partie, c'est vous qui mènerez les troupes, puisque vous passerez devant, et ils n'avanceront que quand vous aurez décidé de donner l'assaut.

Malgré la sensation de "script" dans le jeu, cela fait plaisir de voir un jeu qui s'adapte au rythme du joueur, où l'on peut prendre son temps pour évoluer sans se speeder tout en gardant un système d'événements poussés.

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Une fois les premières missions chez les russes terminées, vous aurez accès au missions disponibles chez les anglais puis chez les américains pour terminer avec un débarquement en normandie des plus impressionants. Les missions s'enchaînent et l'on se prend facilement au jeu. Il est difficile de décrocher avant d'avoir fini les missions qu'on vous propose. Les différentes campagnes sont un régal, chacune avec son décor, son ambiance et ses possiblités bien distinctes.

Les missions ne sont pas répétitives comme on a l'habitude de le voir dans ce genre de jeu, les missions se suivent agréablement. Attention à bien suivre les objectifs qui s'ajoutent au fur et à mesure. Une touche ( par défaut) vous permet de voir les objectifs en cours. Les différentes phases de jeu s'enchaînent de la plus belle manière. Les situations de jeu sont nombreuses, planqué derrière un tank ou en rampant dans un pipeline, en mode inflitration de nuit, elles sont quasiment différentes à chaque mission que vous commencerez. On ne s'ennuie jamais.

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Intelligence artificielle

Selon le niveau de difficulté choisi, les troupes ennemies seront plus faciles/difficiles à tuer, l'intelligence artificielle est agréable. Il n'y a pas vraiment d'incohérence dans les mouvements ennemis. A chaque point de la carte, on voit bien les scripts définis des ennemis, mais l'on peut avoir de sacrées surprises avec certains ennemis qui ont décidé de vous faire la peau. En leur tirant trop longtemps dessus, les ennemis se planqueront, et essayeront de se déplacer sur un point plus dégagé d'où ils pourront vous tirer dessus. D'autres resteront bien à l'abri derrière les tanks, il faudra user de finesse ou... de grenades bien placées pour les avoir.

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Graphismes

On retrouve un univers de seconde guerre mondiale, gris, détruit, quelques fois enflammé. Même si tout a déjà été vu et revu plusieurs fois, cela contribue dans le bon sens au réalisme du jeu. Les terrains sont vastes et très bien détaillés. Au fur et à mesure du combat, ils se détruisent un peu plus, à coups de tir de tank ou d'explosion au C4. Les nombreuses troupes sur le terrain sont bien représentées avec des mouvements fluides et cohérents. Le seul reproche que l'on peut faire est peut être que l'on finit par confondre les troupes alliées et ennemies. Lors des premières parties, les réflexes pas encore au point, on tirera sur nos camarades par mégarde.

Quelle que soit la campagne, les décors sont irréprochables, avec les destructions du terrain au fur et à mesure que le combat se passe. Même si l'on a pas vraiment le temps de profiter du paysage, il contribue plainement au plaisir du jeu.

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Les armes sont parfaitement réalisées, les différents véhicules aussi. Rien à dire.

Les décors en mouvement vous rappelleront l'esprit de la WWII, les bombardiers passant au dessus de vos têtes, les tanks se déplaçant au loin, tout est fait pour vous faire plonger dans cet univers.

 

Son

De ce côté, peu de changements, le son est toujours aussi parfait, mais les cris incessant de vos camarades sont rapidement énervants. Heureusement, les textes sont un peu variés et les ordres de mission viennent changer un peu des cris désespérés. Pour ceux que cela énerve vraiment, les sous-titres suffiront.

Les sons des armes, des véhicules et autres bruits du décor sont propres et bien integré au jeu. Les explosions feront trembler vos enceintes et les pas ennemis vous indiqueront leur position en intérieur. Cela renforce encore un peu plus le réalisme du jeu.

 Test skymac : Call of Duty 2

 

Configuration requise

Le point noir du jeu, un G5 ou un MacIntel sont nécessaires pour faire tourner le jeu, autant dire qu'il n'est pas destiné à la majorité des joueurs. Cette configuration musclée ne semble pas vraiment justifiée au vu des premières missions qui ressemblent un peu au premier opus, qui tournait très bien sur des configurations à base de G4. Plus on avance dans le jeu, plus on se rend compte de la complexité du jeu, les effets de fumées, les troupes ennemies et alliées, les véhicules, un décor toujours en mouvement, etc.... (tel que vous pouvez le voir sur les screenshots). On finit par comprendre pourquoi le jeu peut nécessiter la puissance que l'on ne trouve que sur des machines récentes.

Sur un Macbook Pro à 1.83ghz, le jeu est impressionant de fluidité.

 


Multiplayer

On retrouve les mêmes modes de jeu que dans le Call Of Duty, les classiques "deathmatch", "team deathmatch" & "capture the flag", ainsi que le mode "search and destroy" spécifique à Call Of duty. Il y a, en plus, un nouveau mode qui vous est offert afin de vous divertir à plusieurs en LAN ou sur Internet : le mode QG dont le but est d'arriver sur une Zone et d'en garder le contrôle le plus longtemps possible pour marquer des points. L'arrivée de nouveau mode est vraiment un plus pour un jeu qui n'est que la suite d'un jeu déjà très joué. Le teamplay est bien entendu poussé à fond et est la clé pour gagner une partie.

Le succès du multiplayer de Call Of Duty aidant, il est fort probable que celui de Call Of Duty 2 sera le prochain standard du multijoueur en équipe sur le thème de la seconde guerre mondiale.

Le multiplayer requiert moins de puissance de la part de la machine, en effet, il n'y a plus tout les "bots" contrôlés par l'ordinateur. Même si les effets graphiques sont toujours là, le CPU est moins solicité par rapport à la carte graphique dont la puissance est nécessaire à chaque instant.

Les parties jusqu'à 32 joueurs en simultané promettent des moments épiques de jeu.



Conclusion

CoD2 est LA suite que l'on attendait, le réalisme toujours poussé à son maximum, ce jeu remplit bien son rôle. Les fans du premier épisode fonceront sur ce second opus. Ceux qui désirent un jeu réaliste feront de même si leur configuration le leur permet.

Même si le sujet a été déjà revu maintes fois, ce CoD2 tire son épingle du jeu et prouve qu'il y a encore à faire sur ce sujet.

ques bugs viennent ternir l'image du jeu, dommage, pour un jeu de cette envergure.

 

Les plus :

  • Le réalisme
  • Le gameplay
  • L'intelligence articielle et le scriptage de la partie solo
  • Les différentes campagnes
  • Un multi dans la lignée du premier opus

Les moins :

  • La configuration minimum
  • Les quelques bugs

 

 
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter