Jeux vidéo

28
Juil.
2008

Test jeu : Race Driver: Grid

Publié par sky

Développé et édité par CodeMasters.
Sorti sur PS3, XBox360 et PC depuis le 29 Mai 2008.
Disponible sur Amazon

Le passage à la Next-Gen a pris son temps, si quelques jeux étaient dignes de ce titre, il aura fallut attendre quelques mois pour voir apparaître de vrais chefs-d'oeuvre vidéo-ludiques. Colin McRae: Dirt faisait parti des premiers, se hissant au dessus du lot avec des graphismes superbes et son moteur techniquement très poussé. CodeMasters avait, alors, conquis les possesseurs de console Next-Gen. Parmi la nouvelle génération de jeu, CodeMasters remet ça avec Race Driver: Grid dont il reprend le même moteur, amélioré pour l'occasion.

Test skymac : Race Driver : Grid 

Les licences ToCA puis ToCA Race Driver se sont éteintes l'une après l'autre pour mieux renaître. Cette fois-ci, place à Race Driver, certainement premier d'une longue série. Sera-t-il un digne successeur de ToCA adulé par des milliers de joueurs?

Introduit par une vidéo simplement superbe, CodeMasters profite des technologies HD pour nous en mettre plein la vue dès les premières secondes ! Pour se remettre de nos émotions, le jeu nous envoie sur un menu principal simple mais efficace, affichant, en fond, le garage de notre équipe. Mais avant de profiter d'un garage, d'une équipe et tout ce qui fera votre carrière de pilote, vous devez faire vos preuves. A peine remis, nous revoilà sur une vidéo "qui en jette", elle vous propulse jusqu'au volant d'une Dodge Viper au départ d'une course de type américaine avec les "Muscles" actuelles ! Cette rapide introduction est tout de suite suivie par le décompte du départ... 3... 2... 1... départ... Votre carrière est lancée !

 Test skymac : Race Driver : Grid

L'élément qui marque et ce, le plus rapidement est le moteur graphique du jeu. On est loin, très loin de la précision de Gran Turismo 5 Prologue, référence en la matière, mais au final, l'affichage légèrement plus coloré que la réalité, composé d'une multitude d'éléments en mouvement couplé à des effets bluffant de réalisme propose un rendu bien plus vivant et tout aussi agréable à regarder que celui de GT5

La modélisation des pistes est parfaite. Des décors éloignés aux éléments proches, rien n'a été laissé au hasard. Chaque détail a son importance ! Les nombreuses voitures profitent, elles aussi, d'un lissage type Next-Gen. Elles se déforment complètement suite aux nombreux petits accrochages qui deviennent rapidement des accidents fatals, si l'on n'y prend pas garde.

 Test skymac : Race Driver : Grid

D'excellents graphismes sans une bonne ambiance sonore ne donnerait pas grand chose. Sur ce point encore, CodeMasters a réalisé un excellent travail, les sons des différents véhicules sont spécialement bien rendus. La musique est sympathique, sans prendre le pas sur les sons du jeu, on notera le changement de rythme plus rapide lors des phases "importantes" du solo qui augmente l'immersion et le stress du joueur.

Comme dans chaque ToCA, oups pardon... Race Driver qui se respecte, votre carrière est plus ou moins scénarisée. Vous commencez par préparer votre équipe, en choisissant son nom puis les motifs ainsi que les couleurs dominantes. Au fur et à mesure du solo, vous gagnerez l'appui de sponsors que embelliront un peu plus vos bolides.

Plus qu'un scénario prédéfini, le jeu propose plusieurs phases durant votre carrière, et pendant chacune de celles-ci vous pouvez vous lancer dans n'importe quel championnat (accessible) de votre choix. Les courses sont séparées en 3 groupes, américaines, européennes et japonaises avec chacune leur spécificité. En remportant des courses vous augmentez votre réputation pour chacun des groupes. Cette réputation acquise permet d'accéder à des courses de plus haut niveau.

  • Les courses américaines sont principalement des courses de Muscles, grosses sportives très puissantes au comportement plus qu'approximatif.
  • On retrouve lors de courses européennes, l'esprit ToCA avec des voitures dédiées à la route montées pour la course.
  • Les courses japonaises sont plus particulières. Elles s'éloignent plus des pistes habituelles pour des docks ou des routes de montagnes. Au pays ou le drift est une discipline officielle, il faudra vous habituer à faire chasser l'arrière de votre voiture pour effectuer les glissades les plus impressionnantes.

 Test skymac : Race Driver : Grid

Contrairement à d'autres jeux de voitures, vous commencez sans argent et ... sans voiture. Vous devrez accepter le contrat d'autres équipes le temps de quelques courses pour gagner assez d'argent pour vous payer votre première voiture. Il faudra ensuite choisir par quel type de course vous voulez débuter. Cette possibilité est accessible à tout moment du jeu pour vous essayer de gagner un peu d'argent ou de tester d'autres véhicules, ces challenges se mettront à chaque fois à votre niveau.

En gagnant des courses pour votre propre équipe, votre réputation montera plus rapidement et vous permettra d'attirer l'attention sur des sponsors vous offrant des primes si vous remplissez les objectifs proposés. Ainsi certains ne vous demanderont que de finir la course, alors que d'autres préféreront que vous obteniez une certaine position au classement final. Vos gains de course sont complétés avec les gains de vos sponsors.

Test skymac : Race Driver : Grid 

Au bout d'un certain nombre de championnats (l'équivalent d'une saison), vous pourrez courir les 24 Heures du Mans. Course mythique qui demandera une habilité particulière. Vous devrez adapter votre pilotage pour aborder de longues lignes droites, de longues courbes puis des chicanes très lentes. Comme chaque mois de Juin, quatre catégories de voitures s'affrontent, les Grand Tourisme (GT1 et GT2) dérivées de voitures de sport existantes et les Prototypes (LMP1 et LMP2) monoplace à la coque profilée dédiée aux courses d'endurance. Les 24 Heures du Mans proposent une course de ... 24 heures, transformées pour le jeu en 24 longues minutes durant laquelle il faudra éviter la moindre erreur. Si le départ et l'arrivée en pleine journée sont faciles à gérer, la phase de nuit nécessite une accommodation particulière.

Les courses sont souvent courtes mais intenses, il faut faire ses preuves en peu de tour. Votre place au départ est décidée par le jeu, bien souvent loin sur la grille, il faut chercher à dépasser à chaque freinage ou ré-accélération. Les difficultés étant graduelles, vous pouvez les choisir avant chaque championnat. En mode simple, vous n'aurez pas de mal à doubler plusieurs voitures d'un coup, alors que dans les modes supérieurs, il faudra vous accrocher à votre siège pour grappiller petit à petit des places dans le peloton. La possibilité d'activer le mode Pro donne une touche de difficulté supplémentaire. Cette fonction activée, vous n'avez plus le droit de recommencer une course en court de partie, et ne disposez plus de flash-backs. Vous êtes alors obligé de finir la course en essayant de ne pas exploser votre voiture.

 Test skymac : Race Driver : Grid

Les flash-backs permettent de revenir en arrière lors d'accidents fatals ou d'autres événements qui pourrait remettre le résultat de votre course en cause. Limités en nombre par la difficulté, il faudra choisir les bons moments pour s'en servir. Ces gadgets raviront les conducteurs en herbe, les vrais pilotes préféreront certainement le mode Pro pour conserver le challenge jusqu'au bout.

Le côté arcade du gameplay peut dérouter les fans de ToCA Race Driver au premier abord, mais au final, l'équilibre entre arcade et simulation est bien pensé. Cela en fait un jeu parfait pour se détendre tout en profitant de qualité de pilotage, voir en cherchant les performances maximales. Ne pensez pas que vous serez le seul à faire des erreurs sur la piste, l'intelligence artificielle conduit parfois vos adversaires hors de la piste si ce n'est carrément dans le mur !

Le solo terminé, ne croyez pas que le jeu s'arrête pour vous ! Le mode en ligne est disponible pour continuer à gagner vos galons de pilote! Une fois votre compte PlayStation Network validé, vous accédez à l'interface en ligne. Vous avez alors le choix de jouer pour le classement, sans classement ou avec vos amis. Excepté si vous avez une bande de potes, tous sur PS3 et sur ce même jeu, c'est vers le mode "Avec classement" que vous vous dirigerez naturellement.

Vous avez ensuite la possibilité de choisir le type de course ou de rentrer dans une course au hasard. Les courses sont regroupées de la même manière que dans le mode solo, il vous est alors très facile de piloter dans votre catégorie de prédilection.

 Test skymac : Race Driver : Grid

Une fois dans la course, le plus dur est de passer le premier virage. Ensuite il faudra pousser votre voiture au maximum, vos concurrents n'hésiteront pas à faire de même pour arriver à la première place et ainsi gagner de l'expérience.

Le mode en ligne est bluffant de fluidité, malgré les nombreux véhicules sur la piste et les nombreux carambolages qui s'en suivent. Cela devient un vrai plaisir de se mesurer à d'autres pilotes du monde entier sur toutes les disciplines offertes par le jeu. Certes, comme dans tout les jeux, certains "boulets" ne pensent qu'à vous faire sortir de la piste quitte à s'exploser contre les murs avec vous. Mais globalement, ce mode réseau est parfaitement réussi et multipliera les heures de jeu.

Si Race Driver: Grid semble proche du jeu parfait, il possède néanmoins quelques défauts!

Les temps de chargement semblent interminables. Même s'ils sont agrémentés d'informations relatives à la carrière, cette option n'est réellement amusante qu'au début lorsque l'on découvre le jeu. Cette lenteur est finalement récompensée par un jeu superbe, nous l'avons vu précédemment. Même si Grid n'est pas le seul jeu Next-Gen à en souffrir, cela reste un handicap.

Si au premier abord le jeu peut sembler bien complet avec un nombre de catégorie disponible en jeu assez exceptionnel, les circuits et voitures se révèlent vite limités. Si lors du solo, les possibilités qu'offre le jeu suffisent, le manque se fait rapidement sentir en ligne. Ce sont majoritairement toujours les mêmes catégories qui sont choisies par les joueurs.

Les GT1/GT2 et LMP1/LMP2 ne posent pas de soucis de choix, avec 5 à 6 voitures disponibles sur la quasi-intégralité des pistes. Au contraire, la catégorie Stock Car dont le nombre de partie simultanée en ligne est souvent supérieur aux autres catégories souffrent particulièrement. De part sa nature, le choix de la seule voiture n'est pas un soucis, mais lorsqu'on s'amuse dans cette catégorie, on fait rapidement le tour des deux seules et uniques pistes disponibles.

Lors des courses de type Touring Cars, qui ont tout de même fait la réputation de la série, seules 2 voitures sont disponibles! Incroyable tout de même...

De plus on aurait aimé (mais ce n'est peut-être qu'un avis personnel) revoir les modèles et pistes des Toca originaux, d'autant que le moteur aurait été parfaitement capable de produire l'effet escompté. Cela aurait ravivé d'excellents souvenirs pour quelques "anciens" du jeu vidéo qui ont passé des heures sur la Playstation première du nom et les premiers ToCA.

 Test skymac : Race Driver : Grid

Les qualifications ainsi que les arrêts aux stands ont été purement et simplement supprimés pour ne laisser que l'essence de la course. Dommage, les arrêts aux stands aurait procurer un petit piquant supplémentaire lors de course telle que les 24H du Mans.

Le mode en ligne offre une seconde vie au jeu, multipliant les possibilités de courses. Nous l'avons vu, ce mode de jeu est parfaitement intégré, incluant un code réseau robuste et performant. Certains points d'ergonomie seraient par contre à revoir. Seules les victoires offrent des bonus de points. Si sur le concept, le principe est bon, les "mauvais-joueurs" qui ne cherchent qu'à exploser les adversaires, sans vraiment faire la course ne sont malheureusement pas pénalisés. Les temps entre chaque course sont trop longs, couplé au chargement, il faut attendre souvent "des plombes" pour qu'une partie commence. La dernière critique que je ferai est l'impossibilité de couper le son du micro des autres pilotes, certains sont rapidement saoulants.

Malgré de petits défauts, Grid reste un jeu qui vaut largement le détour. Avec un solo prenant, une réalisation propre, une customisation poussée et un mode en ligne fluide, le jeu est un vrai régal. Ce mode prolonge réellement la durée de vie du jeu, les serveurs ne devraient pas manquer de joueurs avant un éventuel Grid 2.

 
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter