Jeux vidéo

06
Mai
2018

Besiege

Publié par sky

Menu du jeu Besiege

Besiege est ce que l'on appelle une excellente surprise. Jeu indépendant, très loin des standards des triples-A, il n'en est pas moins un jeu atypique, qui se permet d'aller taquiner les grosses productions sur bien des points, en particulier l'amusement qu'il procure.

Le but, dans ce jeu hors du commun, est "simplement" de construire des machines permettant de remplir les objectifs des niveaux successif. Afin de pimenter un peu le jeu, il est possible que, sur certaines cartes, il y ait quelques défenses cherchant à réduire votre construction en miette, et qui vous obligent à l'adapter en conséquence.

Le point clé principal du jeu est sa gestion très poussée de la physique. Très réaliste, il faudra parfois la combattre, parfois s'en servir pour arriver à vos fins. Ainsi, si l'on dispose d'une grande liberté dans la construction de son engin, il faudra tout de même respecter quelques règles de physique pour ne pas qu'elle tombe en morceau trop rapidement, ou qu'elle ne soit pas capable d'arriver au bout des objectifs.

Afin de varier les plaisirs, il existe plusieurs types d'objectifs, placer sa machine sur une cible, détruire une base ennemie, détruire des stèles, anéantir une armée (chevalier et canon), et je ne suis pas encore arriver au bout.

Face à la défense adverse, il s'agira souvent d'une course, ou l'on cherche à remplir ses objectifs avant que notre machine ne soit réduite à néant.

La construction des machines est simple et très intuitive. Elle permet de progresser au fur et à mesure des niveaux, et d'apprendre l'utilisation des différentes pièces disponibles. Les pièces sont très nombreuses, et disposent toutes d'un but particulier.

Construction d'une machine

Les pièces les plus basiques permettent de bâtir la structure. Ensuite, ce sont des pièces plus évoluées qui permettent d'accomplir différentes actions sur votre machine. Il y a des roues, motorisées ou non, qui permettent à votre machine de se mouvoir. Elles sont souvent associées à des charnières de direction, afin de pouvoir diriger le véhicule. D'autres permettent de faire des actions mécaniques, tel que des pistons, des ressorts, encore des leviers. Nous retrouvons ensuite des armes, permettant d'augmenter votre force de destruction. Si l'attaque est importante, la défense l'est tout autant, il y a donc toute une série de pièces qui servent à renforcer votre machine. Impossible d'en faire le tour complet.

Le design du jeu est volontaire simpliste, dans un style médiéval. Et seule la partie où se trouve l'action est modélisée, dans un univers totalement vide, ou blanc. Un parti-pris graphique très bien trouvé, qui donne un cachet unique et original au jeu, et qui permet à l'auteur de se focaliser sur le moteur du jeu, plutôt que sur la construction d'univers complexes et pas forcément utiles.

Ce monde volontairement vide permet aussi de faire en sorte que le jeu tourne à pleine vitesse. Sur ma configuration, il tourne de manière constante à la limite choisie de 60fps. A cette vitesse, le jeu est extrêmement fluide, mais il est tout de même possible d'augmenter cette limite pour ceux qui le souhaitent. Il est possible que dans les prochains niveaux, avec des machines plus compliquées, cela finisse par baisser.

Et voila ! Une machine parfaite pour ce niveau.

Le plus important, c'est que grâce à sa physique et sa liberté d'action, le jeu est diablement fun. Au final, finir un niveau n'est pas le plus rigolo, par contre voir ses machines successives se disloquer, voir se faire massacrées face aux quelques éléments présents sur le niveau peuvent amener à quelques fou-rires, notamment en jouant à plusieurs.

Comme nous évoluons dans la plus totale liberté, que ce soit pour réaliser les objectifs, mais surtout lors de la construction de sa machine, il est possible de construire le plus invraisemblable des engins.

Avec ses graphismes pas forcément très réalistes, et la capacité de retirer les gerbes de sang lors de l'écrasage des chevaliers adverses, il est possible d'y jouer avec un enfant. Que ce soit leurs idées très créatives lors de la construction des machines, ou leurs rires lors de la tentative d'accomplissement des objectifs, on passe d'excellents moments.

Un essai infructueux .... de plus ....

Une fois le jeu terminé (et j'en suis pour l'instant loin), il existe un mode bac-à-sable ou il est possible de réaliser d'énormes constructions. Si j'en suis, pour l'instant incapable, il suffit de regarder sur Internet, que ce soit sur Youtube ou dans les Workshops du jeu, certains fans du jeu, à l'imagination débordante, ont été suffisament inventifs pour fabriquer des avions de chasse, des dinosaures, ou encore des transformers, ou un AT-AT de Star Wars, tous fonctionnels ! Finalement, une fois le jeu terminé, c'est un nouveau pan bien plus riche, qui s'ouvre aux plus courageux, mais surtout aux plus créatifs. La communauté Steam est tellement grande, qu'il est impossible de tester tous les modèles qui sortent, mais ce sont des heures d'amusement supplémentaires qui sont disponibles directement sur la plateforme.

Enfin ! Objectif réussi ... mais dans la douleur !

Depuis des années en version béta, il faut croire qu'il ne passera jamais en version finale. L'avantage, c'est qu'il est toujours disponible à petit prix, 9,99€ sur Steam. Le jeu est disponible, sur Mac, Linux et Windows. Sur Mac, la configuration minimale est toute petite, permettant à un Mac disposant d'une vraie carte graphique et de 10.10 minimum d'en profiter.

A noter que sur ma configuration un peu particulière, le jeu était graphiquement très buggué sous Sierra, le rendant totalement injouable. Je n'étais pas le seul dans ce cas, comme le prouve ce message sur le forum de Steam. Malheureusement, l'auteur n'a pas souhaité travailler sur ce problème, et il a fallut que l'on attende tous le passage sous High Sierra pour pouvoir profiter de cette petite merveille vidéo-ludique.

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter