Jeux vidéo

18
Févr.
2008

dosbox.conf, le fichier de configuration DOSBox

Publié par sky

Article écrit pour Mac-Emu.net

 

DOSBox, l'émulateur DOS multi-plateforme possède une grande quantité de réglages. Heureusement ces réglages sont tous regroupés dans un fichier de configuration aisément modifiable. Voici un petit tutoriel sur la configuration de ce fichier.

Cet article vient en complément du dossier réalisé par Emuzone et disponible sur Mac-Emu.net . Si vous n'avez aucune connaissance avec l'utilisation de dosbox, nous vous conseillons de commencer par ce premier tutoriel, qui présente les bases de cet émulateur.

 

1. Créer le fichier dosbox.com

La première étape à réaliser est de générer ce fichier. Lancez dosbox et tapez la commande :

config.com -writeconf dosbox.conf

Puis quittez dosbox via la commande :

exit

Ouvrez le fichier dosbox.conf tout neuf qui se trouve à coté de l'application dosbox.

Comme vous pouvez le voir le nombre de paramètres configurables est important. Des habituelles configurations d'émulateurs aux paramètres spécifiques à DOS, rien n'a été laissé au hasard.

Les développeurs n'ont pas été avare en lignes de commentaires (ce sont les lignes commençant par le caractère #). Le plus souvent, les valeurs disponibles sont mêmes indiquées en clair, pour guider les utilisateurs qui se lancent dans une configuration poussée. Une valeur par défaut inscrite est la valeur qu'utilise l'émulateur lorsque ce fichier n'existe pas.

 

2. Configuration des paramètres liés à la librairie SDL

Vous pourrez gérer les paramètres de la fenêtre d'émulation, si vous voulez utiliser l'émulateur en plein écran, voir un double-buffer pour un affichage plus lissé.

La résolution utilisée pour le plein écran ou pour le mode fenêtré est modifiable. Ces valeurs s'inscrivent de cette manière :

fullresolution=1024x768

Soit la largueur puis la hauteur séparée d'un caractère x.

La méthode de sortie permet de passer l'affichage en OpenGL, il reste à savoir quelle impact ce paramètre a sur le résultat graphique mais aussi sur les performances de l'émulateur.

La sensibilité de la souris pour les logiciels DOS utilisant ce périphique est aussi réglable, ainsi que la manière dont la souris est gérée entre le passage du Mac vers l'émulateur grâce au paramètre autolock.

Le paramètre priority permet de donner une priorité à l'émulation par rapport aux autres processus lancés sur votre Mac. Comme vous pouvez le remarquer, il y a deux valeurs inscrites séparées par une virgule.

La première est la priorité lorsque DosBox est au premier plan. Il s'agit donc de mettre la valeur la plus haute pour avoir la plus grande fluidité lors de l'émulation(qui est le réglage par défaut). La seconde indique la priorité lors que l'application n'est plus au premier plan. Vous avez ainsi la possibilité de mettre dosbox en pause, ou tout simplement au ralenti(par défaut).

 

3. Configuration des paramètres spécifiques à DOSBox.

Cette section vous permet de configurer 4 paramètres spécifiques à cet émulateur.

Le premier, language, est le fichier de localisation que vous utiliserez. Si vous désirez avoir DOSBox en français, il suffit de télécharger le fichier français parmis les téléchargements de DOSBox dans la partie "add-on", de le décompresser dans le dossier de l'émulateur puis d'indiquer le chemin vers le fichier obtenu :

language=francais.lng

Le paramètre machine vous permet d'indiquer le type de PC que vous désirez émuler, cela peut dépendre du jeu/logiciel que vous avez.

captures indique le dossier dans lequel les screenshots, waves et midis seront enregistrés.

Enfin, vous pourrez donnez plus ou moins de mémoire (en méga-octets) disponible à l'émulateur.

 

4. Configuration des données relatives au rendu graphique

Nous voici enfin dans les réglages qui influeront le plus sur la vitesse d'émulation, mais qui vous permettront aussi d'avoir un rendu supérieur à ce que l'on a connu sur DOS.

Vous pouvez ajuster le frameskip selon la puissance de votre Mac et la demande en ressource du soft à émuler.

Sur un MacIntel, vous pouvez normalement le laisser à 0, sur un G5, il faudra peut être l'élever un peu pour les jeux les plus gourmands (en général ceux qui étaient disponibles en même temps sous Windows 95 et DOS, par exemple : Dungeon Keeper). Sur un "antique" G4, il faudra vraiment adapter ce paramètre selon le jeu.

L'autre paramètre fondamental de cette section est le scaler, qui permet d'agrandir l'image en minimisant les pertes, voir en améliorant l'image. Les possibilités sont nombreuses : none, normal2x, normal3x, advmame2x, advmame3x, advinterp2x, advinterp3x, tv2x, tv3x, rgb2x, rgb3x, scan2x, scan3x, hq2x, hq3x, 2xsai, super2xsai, supereagle.

Ces scalers sont les mêmes que ceux que l'on trouve dans beaucoup d'émulateurs. Certains peuvent être utilisés sans trop de perte de puissance. Les plus gourmands, améliorant le rendu graphique coutent très cher en cycle processeur, à réserver pour les Macs les plus récents.

 

5. Configuration des paramètres CPU

Vous pouvez à tout moment changer le nombre de cycle processeur que votre Mac doit calculer. Ces 4 paramètres sont à réserver aux experts de DOSBox.

 

6. Configuration du son

La section mixer permet d'activer/désactiver le son et de régler les paramétres généraux comme le fréquençage et les tailles du buffer.

La section midi permet de configurer le son midi, utilisé dans certains anciens logiciels. On profitera de la technologie Apple Core Audio en indiquant coreaudio comme device.

Les sections suivantes concernent les différentes cartes sons émulables.

La classique SoundBlaster (sous plusieurs versions) ainsi que la Gravis Ultra Sound sont les plus communes. La seconde offre un meilleur rendu alors que la SoundBlaster est bien plus simple à configurer et utilise moins de puissance processeur.

Il n'est pas conseillé de toucher à ces valeurs. Cependant, certains jeux nécessiteront de noter ces informations pour pouvoir en configurer le son.

Certains de ces paramètres doivent être modifiés spécifiquement pour chaque jeu, ce qui oblige à réouvrir le fichier de configuration à chaque fois. Heureusement, certaines commandes permettent de modifier la configuration directement dans l'émulateur sans toucher aux valeurs inscrites dans le fichier :

SET BLASTER=A220 I7 D1 H5 T6

La carte son SoundBlaster aura comme paramètre l'(A)dresse 220, l'(I)rq 7, la chaine (D)MA 1, la chaine DMA (H)aute 3 et sera de (T)ype 6.

Pour ceux qui n'avaient jamais utilisé de système sous DOS, cette configuration vous paraitra barbare. Pour les autres, elles vous rappellera pourquoi vous êtes sur Mac maintenant ;) .

Il est possible de modifier ces valeurs une à une, ce sera plus simple à lire et à modifier :

config -set sblaster sbbase 220
config -set sblaster irq 7
config -set sblaster dma 1
config -set sblaster hdma 3

 

7. Autre réglages

Vous pouvez configurer de manière très simplifiée un {joystick}, et activer le réseau à travers {IPX}. Les anciens pros du DOS joueront avec les réglages des ports séries.

 

8. Autoexec.bat

Cette section vous permet de lancer des commandes au boot du système émulé. Bien entendu, cela prend toute son importance si vous n'utilisez pas de lanceur pour DOSBox tel que l'excellent Radnor.

Pour ajouter vos propres commandes, il suffit de les placer après la section [autoexec], par exemple, voici une combinaison que nous utilisons :

KEYB FR
MOUNT C /Users/[user]/Documents/dosbox
C:

La première ligne permet de passer le clavier en français, très utile pour ceux qui n'apprécient que moyennement les claviers QWERTY.

La seconde monte le dossier dosbox situé dans votre dossier Documents (il faut remplacer la valeur [user] par votre identifiant Mac OS X). Par exemple :

MOUNT C /Users/sky/Documents/dosbox

Bien sûr, vous pouvez placer ce dossier où vous voulez sur votre disque, et adapter le chemin dans votre fichier de configuration. La dernière commande vous place à la racine de votre disque virtuel C, c'est à dire le dossier dosbox.

Cela est très pratique si vous devez installer des jeux à partir de CDs ou d'ISOs, votre dossier C est d'ores et déjà prêt.

 

9. Conclusion

Nous en avons finis avec les réglages les plus utiles, vous pourrez toujours explorer les recoins de ce fichier plus en profondeur. Il y a énormement de réglages supplémentaires qui pourraient vous être utiles dans certains cas bien particuliers.

Nous vous conseillons de ne modifier qu'une valeur à la fois en confirmant la validité du fichier modifié en lançant dosbox. S'il quitte immédiatement, c'est que vous avez fait une erreur que vous devrez retrouver. Dans le pire des cas, vous pourrez toujours re-générer un nouveau fichier.

Sachez aussi que ces paramètres peuvent varier selon les versions de DOSBox. A la prochaine mise à jour de l'émulateur, il faudra vérifier les nouveaux paramètres à prendre en compte ainsi que la validité de tous les anciens.

 
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter