Jeux vidéo

11
Nov.
2020

Child of Light

Publié par sky

Toujours à la recherche d'un jeu à partager avec ma fille, j'ai cherché dans la longue liste des jeux offerts avec le PS+. Et les critères ne sont pas évident ! En effet, il faut un jeu qui soit sympa évidemment, que l'on puisse jouer en coopération, et qui soit adapté à son jeune âge. Au final, peu de jeux remplissaient l'ensemble de ces critères, mais il en est un qui convenait, et dont je n'avais jamais entendu parlé : Child of Light. Nous nous sommes donc lancés sur PS4.

Ouverture de Child of Light

Et bien, wow, quelle surprise ! Sinon, je ne vous en parlerai pas ici, évidemment. Lors de sa sortie, je ne me serais pas forcément attardé dessus. Mais à faire ensemble, avec ma fille, c'était tout simplement unique.

Child of Light est un petit RPG complètement atypique, mais au final, il est tout simplement parfait pour initier les enfants à ce style de jeu. En effet, le jeu se compose d'une histoire simple, mais prenante. Elle est assez bien tournée pour faire monter quelques émotions chez les enfants les plus sensibles.

Petit jeu sans prétention, on est très loin des standards des jeux AAA tels que Final Fantasy, et c'est très bien ! Facile, le déplacement des personnages se fait sur des niveaux en side scrolling. Sans être trop compliqués, ils permettent tout de même à l'enfant se lancer dans de l'exploration sans forcément dévier de son objectif dans l'histoire. Quelques maisons sont aussi à visiter, cassant la monotonie (pour l'adulte plus que pour l'enfant).

Les combats, aussi, semblent avoir été pensé pour apprendre aux plus jeunes les plaisirs du RPG. Ils peuvent sembler répétitifs mais les enfants apprécient cette récurrence, dans laquelle ils se sentent en confiance. Et puis, il est possible de casser la monotonie avec les nombreux personnages que notre héroine rencontre tout au long de l'histoire et qui viendront joindre le groupe. Chaque personnage dispose de capacités bien marquées, et est présent dans un rôle bien précis. Aurora, notre héroïne, permet de faire des dégâts physique et de lumière, tandis que Rubella, l'Arlequin, premier personnage que l'on rencontre, sera plus apte à faire des soins. Ensuite, nous avons rencontré un mage, avec ses sorts, un archer avec ses dégâts multi-cibles, ou enfin un personnage au design singulier dont les sorts font de lui un tank parfait. En combat, vous ne pourrez avoir que 2 personnages à la fois, mais il est possible d'en changer en plein combat.

Evidemment, pour les plus jeunes, l'aide d'un adulte peut être nécessaire. C'est ici qu'intervient le mode coopération. Pas forcément comme on le pense, il permet à un second joueur de se mettre dans la peau d'une luciole qui accompagne Aurora tout au long de ses aventures. Et si au début cela me semblait être un peu de "l'arnaque" comme mode coopératif, ce fut en fait une position parfaite pour aider la jeune joueuse à évoluer dans son aventure. Et même si ce petit personnage n'est qu'accessoire, on ne s'ennuie jamais car il y a toujours quelque chose à faire.

A noter qu'en jeu solo, la luciole est aussi présente et à jouer avec le second joystick et un seul bouton. A deux, ces commandes sont simplement déportées sur la seconde manette.

Enfin, l'évolution des personnages est aussi très bien faite, dans cette optique. A chaque combat, pratiquement, l'un des personnages prend un niveau. Les statistiques des personnages sont augmentées automatiquement, mais le joueur peut tout de même choisir les compétences à améliorer. Les augmentations de niveaux fréquentes ont donc un impact minime sur la puissance des personnages. Les choix réalisés par l'enfant, au début, parfois au hasard ou arbitraire (parce que !), ne le pénaliseront pas pour la suite de l'histoire. Mais au bout de quelques niveaux, il y a de forte chance que l'enfant rentre dedans, et commence à optimiser les compétences pour améliorer les sorts qu'il préfère.

Le jeu disposent de graphismes simples mais magnifiques. Le framework UbiArt fait du très bon boulot ! L'univers graphique est superbe, très poétique, et ne pousse qu'à la visite. La poésie est littéralement déclinée dans les dialogues, entièrement réalisés avec des rimes. Elle est accompagnée d'un petit humour bien agréable, et présent du début à la fin de l'histoire.

Child of Light : Exploration du niveau des moulins à vent

Mais le plus agréable reste la musique qui accompagne le jeu, tout simplement splendide, presque magique. Elle est tellement agréable, que je me suis empressé de la récupérer. Malheureusement, le CD n'est plus disponible, elle l'est désormais uniquement accessible en dématérialisé. Réalisée par Cœur de Pirate, les différents morceaux renforcent la note poétique du jeu. Malgré plusieurs heures à les écouter, on ne s'en lasse pas, et on les écoute encore aujourd'hui en dehors du jeu.

Le jeu est assez court, une douzaine d'heures seulement pour finir l'histoire, obtenir tous les trophées et terminer toutes les quêtes annexes. Mais cette courte durée est finalement un avantage pour les jeunes enfants, qui ne perdront pas le fil de l'histoire.

Un petit pitch sur l'histoire ? Ce n'est sérieusement pas une nécessité. Si le jeu vous tente, il est tellement plus agréable de se laisser porter, seul ou en accompagnant un enfant.

Child of Light est un petit ovni, bien surprenant, surtout de la part d'un éditeur comme Ubisoft. On aurait pu croire à un petit jeu indé, même si ce fut presque le cas, puisque l'équipe de développement fut très réduite. Son seul vrai défaut est d'être disponible sur toutes les plateformes PC et consoles, mais pas sur Mac ... Même si cela n'a rien d'étonnant, aucun jeu Ubi n'est pour l'instant arrivé sur Mac. Encore plus surprenant pour un jeu Ubisoft, nous n'avons eu aucun bug, ni dans le jeu, ni sur les trophées.

Trouver Child of Light :

 

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter En savoir plus