Jeux vidéo

15
Sept.
2018

Dead Cells

Publié par sky

Lors de son accès anticipé, on m'avait rapidement conseillé Dead Cells. J'avais remarqué qu'une version Mac était disponible et je m'étais alors laissé tenté pendant les soldes Steam du début de cet été. Depuis Août, le jeu est disponible dans sa version définitive, mais surtout, j'ai enfin eu le temps de passer quelques heures dessus.

Dead Cells: Menu principal

Mélangeant jeu à l'ancienne et modernité, Dead Cells sort des sentiers battus sur bien des points, pour en faire un jeu comme je les aime, surprenant et atypique.

Pour commencer, il faut mourrir ! Si cela peut vous paraître bizarre, vous allez rapidement en prendre l'habitude ! En effet, on commence dans une prison, en tant que cadavre décapité, qui revient à la vie, et il faudra tenter d'aller le plus loin possible en parcourant les niveaux successifs, jusqu'à mourrir à nouveau, et reprendre vie au fond de cette même prison. Ainsi, on va mourrir et recommencer, puis mourrir, et recommencer, ...  de très très nombreuses fois, jusqu'à maitriser complètement l'environnement et pouvoir en finir et vous échapper de l'île maudite sur laquelle vous avez décidé de perdre la tête.

Si vous pensez que le principe du Die & Retry du jeu peut rapidement être rébarbatif, détrompez vous, car chacune de vos tentatives sera différentes des précédentes, d'une part à cause des niveaux qui changent du tout au tout d'un essai à l'autre, mais aussi par l'équipement,ainsi que les runes de vous trouverez, vous donnant accès à de nouveaux morceaux de chaque zone. Si l'on perd quasiment tout ce que l'on a trouvé d'une partie à l'autre, il est possible, à chaque fin de niveau, d'améliorer son personnage en transformant les cells récupérées pour améliorer son personnage. Il est aussi possible de trouver des schémas pour des armes de plus en plus puissantes.

Dead Cells: Une image de vous verrez souvent

Reprenant certains codes des Castlevania de notre enfance, il s'agit d'un jeu d'aventure et de plateformes avec des déplacements en side scrolling. Le gameplay est le principal attrait de ce jeu. Il est dynamique, ultra nerveux tout en étant extrêmement précis, et heureusement, car chaque erreur se ressentira sur la barre de vie, ou peut être responsable de l'inévitable mort qui suit. Déplacement, saut, roulade, attaque principale, attaque secondaire, et pièges, les actions sont nombreuses, mais faciles à enchaîner. Cependant, il faut parfois plusieurs tentatives pour maîtriser toutes les possibilités offertes par les armes et améliorations que l'on trouve au cours de notre périple.

Malgré les morts qui s'enchaînent (surtout quand on est pas très bon comme moi), c'est en grande partie ce gameplay super agréable qui nous donne envie d'y retourner, nous poussant à toujours faire mieux. Nous comprenons d'ailleurs mieux pourquoi il est conseillé, dès le menu du jeu, d'y jouer avec une manette, permettant de mieux enchaîner les actions, avec une plus grande fluidité.

Dead Cells: Début d'une nouvelle partie

Un peu pris au dépourvu, j'ai rapidement connecté une manette Dualshock 3 au Mac sans trop d'espoir, mais belle surprise, elle a tout de suite été reconnue par le jeu, sans aucun réglage, j'ai directement pu commencer à jouer. J'imagine que les manettes XBox doivent aussi fonctionner, car lorsque des aides visuelles sont visibles à l'écran, ce sont les pictos de ce modèle qui apparaissent.

Pour éviter la monotonie, les niveaux sont générés aléatoirement, tout en respectant une certaine logique propre au niveau. Ponctués de nombreuses surprises, il est toujours préférable de parcourir l'ensemble des niveaux afin de récupérer le maximum de d'équipement, d'améliorations, d'or, et de cells. Des portails de téléportation sont placés à chaque embranchement ou point clé des niveaux afin de nous aider à mieux parcourir l'intégralité de ces zones. Si l'on retrouve toujours les mêmes ennemis sur les mêmes niveaux, le bestiaire évolue à chaque nouvelle zone. Chaque nouvelle tentative nous permet de mieux appréhender le comportement propre à chaque ennemi.

Dead Cells: Passage vers le toit de la prison

La quantité d'équipement disponible est gigantesque, multipliant le nombre de combinaisons possibles. Le domptage de chaque type d'arme passe aussi par de nombreux essais, sachant qu'il est rare de retomber sur les mêmes, il faudra quelques tentatives pour définir l'ensemble qui vous convient le mieux. Comme l'équilibre du jeu fait qu'il n'existe pas de combinaison ultime, ce sera à vous de trouver votre set fétiche ou de vous habituer aux nombreux objets disponibles. L'équipement que l'on trouve peut définir l'issue de votre tentative, entre une performance en ayant obtenu des objets corrects ou un simple farm de cells en attendant un équipement ou des améliorations plus adéquats avec son style de jeu.

Une fois dans votre partie, il y existe plusieurs possibilité pour obtenir cet équipement qui vous permettra de vous surpasser une nouvelle fois. Vous pourrez bien sûr, avoir de la chance et le trouver lors de vos phases d'exploration des niveaux, mais vous pourrez aussi dépenser de l'or pendant la partie, ou encore des cells à chaque fin de niveau. En plus, votre équipement devra être en conjonction avec les améliorations choisies, de 3 formes : Brutalité (Rouge), Tactique(Violet) et Survie(Vert). Ces améliorations augmenteront les capacités de votre équipement de la même couleur.

Dead Cells: Choix d'une amélioration

Bien calibré, on se surprend à aller de plus en plus loin, à enchaîner les parties, et adapter chacun de ses essais selon ses besoins sans même y réfléchir, ce qui permet aux joueurs occasionnels de s'amuser sans "trop" de frustration, et à un joueur aguerri d'aller plus vite et plus loin en prenant autant de plaisir à jouer.

Et même une fois le jeu terminé, on peut continuer à récupérer des cells, afin d'essayer de le re-finir avec d'autres combinaisons d'équipements et d'améliorations, offrant une belle rejouabilité.

Loin des productions AAA aux graphismes photo-réalistes, le jeu s'est trouvé un style graphique parfaitement adapté. Entièrement réalisé en pixel art, le jeu est magnifique malgré la multitude de points visibles. Le niveau de détail de chaque zone est impressionnant, ce qui rend encore plus plaisant l'exploration de ses derniers. L'animation de notre personnage, des ennemis ou encore des décors est ultra-léchée, renforçant l'esthétique générale. Cela fait longtemps que je n'avais ressenti une telle sensation de fluidité, peut être depuis la première fois ou j'ai testé Garou - Mark of Wolves, il y a plus près de 15 ans.

Disponible pour Mac sur les magasins Steam et GoG au tarif de 24,99€, et sur bien d'autres plateformes, il s'agit d'un jeu indépendant à la réalisation quasi parfaite que je vous recommande. Dead Cells est le premier jeu développé pour ordinateurs et consoles par la société française Motion-Twin, qui se consacrait jusque là, à des jeux pour navigateur. Un premier essai franchement réussi !

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter