Jeux vidéo

12
Mai
2019

The Elder Scrolls: Blades

Publié par sky

Depuis 25 ans, la série The Elder Scrolls ravi les fans d'aventures fantastiques, avec en point d'orgue, un magnifique Skyrim. En attendant l'épisode 6, Bethesda propose un petit spin off sur mobile, avec Blades, souhaitant répéter le succès de Fallout Shelter, leur précédente incursion dans le monde mobile.

Annoncé en 2018, et en gestation depuis de nombreux mois, Blades est disponible sur iOS et Android en accès anticipé depuis quelques semaines. Un accès anticipé qui indique que le jeu n'est pas terminé, mais qu'il est tout de même possible de dépenser ses Euros dans les nombreux achats intégrés disponibles.

Pour commencer, il est nécessaire de savoir que Blades ne prétend pas offrir la même expérience que Skyrim, mais une vision adaptée à nos appareils mobiles, aux capacités de calculs, de stockage et d'écran plus réduites. Bethesda a tout de même fait de nombreux efforts car le jeu reste compatible avec un iPhone 6S, un téléphone qui aura bientôt 4 ans. Faites tout de même de la place dans votre espace de stockage, car une fois les 150Mo de l'App téléchargés, il faudra mettre à jour l'application avec un petit 890 Mo supplémentaire.

The Elder Scrolls: Blades - Menu principal

L'introduction invite notre personnage à prendre le chemin de sa ville natale. Sous forme de tutoriel, ce passage rapide nous apprend les déplacements, les phases de combat, ainsi que la trame de l'histoire de notre héros. Une phase plutôt réussie, nous incitant à aller plus loin, à commencer par la création de notre personnage. Comme tout bon Elder Scrolls qui se respecte, la personnalisation de notre héros est un passage obligé, et très complet. Il est possible de choisir sa race, son sexe, puis les détails de son visage. La plupart des réglages ne sont qu'esthétiques, mais le choix de la race peut influer sur votre style de jeu, alors, êtes vous plutôt guerrier ou mage ?

Il fallait s'y attendre, mais nous sommes bien loin d'un jeu en monde ouvert. La ville sert de point d'ancrage, une sorte de hub à notre aventure. Notre but ? La reconstruire avec que ce que l'on trouvera pendant notre quête. Le jeu propose toute une série de quêtes principales, qu'il faudra ponctuer de tâches annexes afin de faire évoluer son personnage. Ces tâches permettront aussi de récupérer du matériel de construction, de craft pour la forge ou pour l'alchimie.

Blades remplit parfaitement sa fonction de RPG, avec la possibilité de faire évoluer son personnage en gagnant de l'expérience et donc des niveaux. Chaque niveau permet d'augmenter ses compétences et de choisir des talents à travers un arbre très complet. Encore une fois, cela permet de modeler son personnage tel qu'on le souhaite.

Parfaitement adaptées à un usage nomade, les quêtes ne durent jamais très longtemps. Il ne faut quelques minutes pour en venir à bout. Il n'y a pas de trajet à faire avant et après, puisque l'on est directement transporté au début du donjon, puis de nouveau en ville à la fin de la quête. Que ce soit en ville, ou pendant les quêtes, les décors impressionnent. La qualité graphique du jeu est indéniable, et le moteur est d'une parfaite fluidité malgré un iPhone 6S vieillissant.

The Elder Scrolls: Blades - Tâches à réaliser

Les donjons ne sont pas très ouverts non plus, ils sont même plutôt linéaires. Il s'agit de couloirs à parcourir, avec quelques intersections afin de renforcer le côté exploration. Une fois la mission terminée, le jeu nous propose de retourner en ville, ou de continuer l'exploration. Une option qui se révèle souvent le choix le plus judicieux afin de continuer à trouver les coffres, ou composants qui se cacheraient dans le terrain. C'est encore plus vrai lors des quêtes, puisqu'un passage secret se cache souvent dans le donjon, offrant une belle récompense. Il est ensuite possible de rentrer en ville dès qu'on le souhaite avec le menu du jeu.

The Elder Scrolls: Blades - Un donjon

Avec Blades, Bethesda innove dans le gameplay, que ce soit dans l'exploration ou dans les combats. Afin d'économiser de la place sur les petits écrans de nos téléphones, il n'y a pas de carte ni aucun autre élément d'interface excepté un simple menu. Et la carte ne manque pas, car la ville est assez simple à comprendre, et lors de nos missions, un petit feu follet nous indique le chemin, qu'il n'est pas obligé de suivre si l'on veut explorer l'intégralité du donjon.

Le système de combat est agréable, sans être des plus palpitant. Cela reste suffisamment dynamique, avec l'obligation d'adapter son jeu selon son ennemi. Et ils nécessitent un tout petit peu de stratégie et de timing, entre parades, coups standards, coups spéciaux et sorts. Les premiers combats ne sont vraiment pas difficiles et permettent de bien prendre le système en main.

Mais ce n'est pas la seule originalité, les déplacements du personnages ont aussi été adaptés, malheureusement, de ce côté là, cela reste très perfectible. Parcourir de grandes distances est très agréable avec ce système, il est cependant fort dommage que lorsque l'on se trouve près des éléments interactifs du terrain, cela devienne aussi pénible et trop hasardeux.

Ce n'est pas le problème le plus marquant. Le gros point noir du jeu, vient de la très forte répétitivité des donjons et des décors. Obligé de multiplier les tâches pour faire évoluer son personnage, on sera amené à refaire et refaire des dizaines de fois les mêmes niveaux.

The Elder Scrolls: Blades - Construire le laboratoire alchimique

Heureusement, comme il s'agit d'un jeu mobile, avec achats intégrés, il y a des temps d'attente pour chaque action à faire en ville, à savoir crafter ou renforcer une arme chez le forgeron, construire un bâtiment ou ouvrir un coffre. Le délai d'attente pour l'ouverture d'un coffre dépend de sa rareté, et comme nous sommes limité en nombre de coffres, des pauses s'imposent.

Evidemment, il est possible de passer outre ces temps d'attente en payant avec des gemmes, la monnaie forte du jeu, qu'il est possible d'échanger contre des Euros. Il est aussi possible d'en gagner en jouant, avec des tâches journalières et hebdomadaires, ou encore, et plus rarement, dans certains coffres. Notre progression dépendra aussi de la qualité des coffres que l'on trouvera au fur et à mesure de nos aventures.

The Elder Scrolls: Blades - Coffres disponibles

N'étant pas un gros joueur, et ayant déjà exprimé mon point de vue sur les loot boxes, je n'ai pas encore eu le besoin de céder à l'appel de la carte bleue. Cependant, pour ceux qui souhaitent progresser plus vite, il est possible d'acheter des packs de gemmes à des prix, pour moi, improbables, allant jusqu'à plus de 100 €.

Dernier petit bémol, le jeu est assez sombre, et ayant l'habitude d'utiliser mon iPhone à la luminosité minimum, je suis obligé de l'augmenter un petit peu pour y voir quelque chose dans les donjons.

Les menus et les interfaces sont très bien réalisés, il s'agit ici d'un vrai travail d'ergonomie, très appréciable. On peut rapidement accéder à l'ensemble des éléments du jeu et de notre personnage. Une ergonomie qui se propage à la gestion de l'orientation de l'appareil. Le jeu est capable de s'adapter selon l'orientation choisie, une fonctionnalité que j'affectionne vraiment et qui apporte un confort non négligeable selon les actions que l'on souhaite faire.

Blades fait parti des jeux les plus innovants, techniquement, que j'ai pu voir sur mobile. Si certains points restent perfectibles, le jeu apporte beaucoup de fun. Seule la répétitivité des donjons pourra lasser les plus exigeants. On peut mettre ces petits défauts sur le compte de l'accès anticipé, et espérer que d'ici la release de la version complète du jeu, ils soient en partie réglés. D'ailleurs, d'autres fonctionnalités sont d'ores et déjà prévues par les développeurs, comme les arènes, permettant aux joueurs de combattre d'autres joueurs. Le jeu étant déjà un succès, rapportant entre 500 000 et 1 000 000 de dollars par mois à son développeur, nul doute que Bethesda apportera du nouveau contenu pour aider les joueurs à rester sur le jeu.

 
Sommaire de la série
 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter