Jeux vidéo

05
Janv.
2005

Test Jeu : Railroad Tycoon 3

Publié par sky

Éditeur : Macsoft
Développeurs : Poptop

Minimum requis

  • G3 ou G4 à 400Mhz
  • Mac OS X version 10.2.8
  • 256 Mo de RAM
  • 1,2Go d'espace disque

Test skymac : Railroad Tycoon 3

La série des Railroad Tycoon est toujours sortie sur nos machines pommées, et ce troisième opus ne déroge pas à la règle, sorti à l'automne 2004, il comble un manque évident, faire tchou tchou sur Mac OS X en natif. En effet les fans de l'excellent second épisode ont longtemps attendu un quelconque patch pour jouer sur OS X, malheureusement le peu de succés du jeu n'a pas inciter les développeurs à le porter sur le dernier né des OS d'Apple.

Un train, des rails,....

La construction optimisée de rails et les placements judicieux de vos gares ne devront plus avoir de secrets pour vous, et ce n'est pas fini, il faudra bien sur, gèrer vos trains, du choix d'une locomotive adaptée à la longueur et aux dénivelations du trajet à parcourir, nombre de wagons à transporter ainsi que leurs contenus. Tout ceci, bien sur, en respectant l'histoire du chemin de fer, l'histoire du pays et des villes, et sur des cartes réprésantant fidèlement les continents américain ou europèen ou parfois plus prècisement un pays. Les missions sont souvent basées sur des moments historiques importants comme "la ruée vers l'or" ou encore sur des trains qui ont marqué l'histoire comme l'Orient Express, tout cela vous fait tranquillement passer les époques.

Test skymac : Railroad Tycoon 3

Le jeu se complexifie à partir du moment ou vous n'êtes plus le seul dirigeant de compagnie sur le terrain, en effet l'ordinateur gérera en même temps que vous ses propres compagnies, il faudra donc avoir en premier une gare dans les villes les plus importantes, ensuite faire en sorte que les compagnies adverses soient obligées de passer par vos rails pour percevoir de l'argent sur leurs transports. Le placement des gares et des transports que vous effectuerez influera sur le bon fonctionnement des industries alentour, vous devrez observer les besoins en matières premières mais aussi les produits produits finis à redistribuer, si une industrie marche bien, vous pouvez aussi la racheter pour augmenter vos revenus.

Un porte-feuille à garnir

En plus de la gestion de votre société ferrovière, vous devrez gerer votre porte feuille personnel, vous pourrez acheter des actions boursières des compagnies adverses pour pouvoir tenter un rachat de leurs sociétés par la suite, mais aussi acheter des actions de votre compagnie pour la protéger d'un éventuel rachat ! La gestion de ces actions s'apprend rapidement en jouant et permettra de vous occuper pendant les quelques temps libres en cours de partie.

Test skymac : Railroad Tycoon 3

Prise en main

Malgrès la complexité apparente, le jeu se prend rapidement et facilement en main grâce à une interface claire et un tutoriel bien fait qui explique aussi bien les bases que les parties compliquées du jeu. Les connaisseurs de la série ne seront pas dépaysés puisque les fonctions principales sont toujours les mêmes et sont globalement placées de la même manière.

Le jeu, les missions

Une fois les tutoriels réalisés, vous entrerez dans le coeur du jeu, celui ci se découpe en 3 parties, la première représente les 'missions', avec des buts bien prècis à atteindre et à chaque fois, 3 dégrès de difficulté. Alors que la médaille de bronze est à la portée de toute le monde, même le plus grand des débutants, il faudra, pour atteindre la médaille d'or, connaitre un peu plus le jeu, ne pas perdre de temps, et optimiser tout les trains ainsi que le placement des rails et gares. La seconde partie vous propose de jouer sur d'autres scénarios sur des cartes immenses ( bien souvent un petit message vous indique que 256 Mo de RAM sont récommendés pour la gestion de la carte ), ici encore, vous aurez des objectifs à atteindre pour espèrer une médaille d'or, d'argent ou de bronze. La dernière partie, le bac à sable, vous propose de contruire les lignes de chemin de fer parfaites sans aucune limite de coût sur le terrain de votre choix, vous pourrez modifier ce terrain tant que vous voudrez, supprimer des villes, des montagnes génantes, bref vous serez Dieu tout puissant pour contruire tant que vous voulez!

Test skymac : Railroad Tycoon 3

Intermission très design

Les écrans de choix de missions sont propres avec de jolies images en 3D, chaque mission sera introduite par une vidéo, souvent très bien réalisée, les temps de chargement seront eux aussi agrémentés d'images joliement faites.

Un mode "réseaux",.... plutôt inhabituel pour une simulation.

Le jeu propose un mode "réseaux", vous partagerez le terrain avec plusieurs joueurs, comme contre l'ordinateur, ici encore une mission sera à executer, des missions souvent un peu spéciales et réparties sur tout les continents. Comme dans tout les jeux en réseaux, les techniques pour gagner sont diffèrentes, et dans ce jeux plus que dans n'importe quel autre, le début est extrèmement important, en effet prendre en premier les villes les plus importantes sera une priorité, ce sont ces villes qui généreront le plus de traffic ferrovière et donc le plus de fonds pour étendre votre empire, dans ce mode réseau, ne négliger pas vos compte personnel, puisque la gestion des actions sera primordiale pour racheter vos concurrents et protéger votre société et surtout dans le cas d'un rachat par un joueur plus habile, de pouvoir se remettre à flot en ouvrant une autre compagnie ! Un mode réseau dans un jeu de simulation et de gestion est assez rare, n'hésitons pas à en profiter et surtout, n'oubliez pas les coups les plus bas sont les plus fatals.

Test skymac : Railroad Tycoon 3

Tout n'est pas parfait!

La plus grande déception dans le jeu est d'être trop souvent limité dans le temps et sur une mission spécifique, on regrettera, en solo comme en réseau, un mode plus libre, comme dans un Sim City où l'on parcours le temps, des versions préhistoriques des locomotives aux versions les plus avancées et où le seul but et de faire grossir sa compagnie et écraser celle des autres.

Le design et l'arrivée de la 3D.

La grande nouveauté majeure du jeu est l'arrivée de la 3D, en effet tous les terrains sont modélisés à plus ou moins grande échelle avec un excellent réalisme. Toutes les locomotives, ainsi que l'ensemble des wagons, des différentes gares ( puisque chaque région du globe possède son architecture propre ), des industries, et en général des bâtiments qui vont avec sont modélisés, alors que la modélisation des terrains est excellente, celle des autres objets est plutôt passable même en choisissant une bonne définition dans les réglages. Il suffit de se rapprocher pour en voir tous les petits bugs, d'autres bugs dûs à la 3D apparaissent lors de la construction de rails et de bâtiments, les rails passent sous terre ou sous les gares, cela ne change en rien au gameplay, mais c'est assez perturbant de voir ses locos foncer à travers le sol. Avec ce nouveau moteur en 3D, une nouvelle navigation a été ajoutée. Cette navigation dans l'espace 3D est très intuitive, on prend rapidement le coup d'utiliser, comme dans un FPS, la souris pour la vision et le clavier pour le déplacement, la touche "Majuscule" permettant de passer du mode déplacement au mode zoom pour aller de d'un endroit à un autre de la carte tout en controllant les trains sur le trajet.

Les possésseurs d'écrans non conventionnels d'Apple seront ravi, le jeu repère automatiquement les résolutions les plus adaptées à l'écran pour éviter les bandes noires souvent "assez désagréable" sur les cotés, on voit ici l'excellent portage effectué par Macsoft pour rendre le jeu plus agréagble sur Mac.

Test skymac : Railroad Tycoon 3

Ponts et tunnels

La seconde nouveauté est un mode automatique lors que la construction des circuits ferroviaires, des ponts et tunnels entièrement réglables, vous choisirez si vous préférez avoir plutôt des tunnels qui coûtent cher ou si les rails passent par dessus la montagne ce qui réduira les performances des trains, de même pour les ponts, lors de la traversée de vallée. Ces réglages sont simples et rapide à utiliser, et selon les moyens de votre compagnie ou les besoins de performance pour vos trains , il faudra les adaptés. Il faut garder à l'esprit que ces tunnels et ponts sont souvent d'excellents investissements pour la suite du jeu, même très chers à l'achat les trains garderont leurs vitesses maximales plutôt que de franchir les monts à plus ou moins 1 km/h.

 Test skymac : Railroad Tycoon 3

Performance, enfin un jeu qui ne nécessite pas le dernier des G5

Macsoft annonce que pour jouer à ce jeu, un processeur 400 Mhz est nécessaire, couplé à 256 Mo de RAM et une carte graphique 32Mo, cette configuration est suffisante pour jouer, mais en gardant des graphismes faibles, tout en gardant une résolution acceptable pour le confort de jeu. Le test a été effectué sur un G4 450Mhz, 1.5Ghz de RAM et une carte ATI 7500/32Mo, le jeu subit quelques ralentissements lorsque l'on est sur le plateau de jeu mais rien de vraiment génant, la vitesse du jeu (sélectionnable par le joueur) influe beaucoup, en pause, le jeu tourne aisément à 30fps, ce qui pour construire ses lignes, ses gares, et ses locos est largement suffisant, en vitesse ultra-rapide, les 3fps sont rarements dépassés, cette vitesse de jeu ne sera donc utilisé que pour passer le temps rapidement sans se soucier, du reste, en revanche pour contruire avec précision, on utilisera un mode bien plus lent. Attention tout de même, lors de la construction de long rail amenant la création de pont ou tunnels, le jeu se mets à ralentir sévèrement, l'ordinateur calculant a tout moment la meilleur solution pour arriver du point A au point B que vous déterminez.

Bande sonore et musiques

Durant tout le jeu, une bande son agréable vous accompagne, les bruitages sont d'excellente qualité, dans la lignée des épisodes précédents, on en attendait donc pas moins. Pour la musique, c'est plutôt une question de goût, ceux qui aiment les musiques d'ambiance des années 1900 seront servis. Les seuls reproches que l'on peuisse faire à l'ensemble sonore du jeu est d'être trop proche de celle de l'épisode 2 et un peu répétitif.

 Test skymac : Railroad Tycoon 3

Bonus

Une éditeur de carte est disponible, comme dans le mode "Bac à sable", vous êtes Dieu tout puissant pour la modélisation d'un terrain unique que vous testerez par la suite!

Conclusion

Railroad Tycoon reste, avec cette nouvelle version la meilleure simulation férrovière qui soit, les puristes regretteront certainement un simple patch pour Mac OS X de l'épisode 2, les fanatiques de 3D et de dernières technologies seront ravis parce cette nouvelle version. Cet opus est très agréable et offre la possibilité d'être joué par des joueurs de tous niveaux.

Les plus :

  • Simulation fidèle
  • L'histoire fidèlement suivie
  • Qualité des terrains
  • Mode "réseaux"
  • Editeur de cartes
  • Difficulté progressive
  • Portage d'excellente qualité


Les moins :

  • Pas de grosse nouveauté coté simulation
  • Pas de possibilité de partie sans mission.
  • Lag dans le mode "réseaux" ( même en local )
  • Ne remplace pas un patch pour le Railroad Tycoon 2