Culture Pop.

16
Juin
2019

Séance Ciné : Men in Black: International

Publié par sky

Affiche Men In Black InternationalSuite d'une franchise démarrée en 1997, Men in Black International était attendu au tournant, tant la qualité des films avait réduit avec MIBII et atteint un certain niveau de médiocrité avec MIBIII.

Ce MIB: International a donc la lourde charge de relever le niveau, et alors que l'on attendait un reboot pur et dur, c'est finalement une suite, auquel nous avons droit. C'est  une suite bien pensée, puisque l'univers posé est conservé, mais que l'on ne retrouve qu'une seule allusion rapide aux personnages originaux de Will Smith et Tommy Lee Jones. Pour tout le reste, nous repartons à zéro, avec de nouveaux personnages, ainsi que de nouvelles agences situées à New York et Londres d'où le côté International du titre.

Le film en profite aussi pour nous balader un peu à travers le monde. Une mention spéciale aux scènes situées dans notre capitale, où la gestion de la 3D à travers les lunettes, et la mise en image sont tout simplement sublimes.

Les Men in Black, c'est avant tout les aventures légèrement extravagantes, aliens obligent, d'un duo de personnage. Et cela allait être un challenge de passer après le duo devenu mythique des 3 premiers épisodes. Pour limiter les risques, la production a joué gagnant en reprenant un duo ayant fait ses preuves. C'est ainsi qu'on retrouve Chris Hemsworth et Tessa Thompson, alias Thor et la Valkyrie dans Thor Ragnarok (certainement, le meilleur des 3 films dédiés au héros nordique). Malgré le registre totalement différent du film, les rôles sont assez proches et le duo fonctionne toujours excessivement bien.

Si Chris Hemsworth garde le rôle titre à l'affiche, c'est bien Tessa Thompson dans le rôle de l'agent M qui apporte une évolution dans les codes de la série, avec une touche féminine, voir Girl Power, vraiment bienvenue. La présence d'Emma Thompson (aucun lien de parenté), en directrice d'agence enfonce un petit plus le clou, tandis que Liam Neeson vient équilibrer la balance.

Toujours le but de s'assurer le succès, notamment auprès des fans, ce quatrième épisode reprend une bonne partie des éléments qui avait fait le succès du premier épisode, en lui injectant quelques idées plus moderne, telle que l'intégration de la lecture en 3D toute en subtilité, des effets spéciaux atteignant des sommets, et le côté Girl Power dont nous avons parlé précédemment.

Fidèle aux origines, on retrouve un scénario simple, mais crédible en tenant compte du postulat de base. En particulier, on y voit l'intégration d'un rookie, mais d'une manière originale et vraiment bien pensée. Quelques rebondissements viennent ponctuer l'histoire, et l'action continue, si bien rythmée, qu'elle nous en fait oublier la relative légèreté du scénario.

Mais surtout, le film ne recherche pas la finesse, c'est même tout le contraire. On est, comme dans MIB, toujours au bord de l'excessif, sans jamais franchir la limite, ce qui aura été l'erreur principale des deux épisodes intermédiaires.

Au final, ce Men in Black: International rempli parfaitement son rôle de film divertissant, ne reniant pas son côté suite, tout en voulant faire oublier le désastre des épisode précédent avec un petit air de de reboot bien pensé. Le duo d'acteur, et leur équilibre est très appréciable, même s'il est un peu poussé par une vague #MeToo très médiatique. Nul doute que l'on verra un jour une nouvelle suite éventuellement nommée Women In Black.

 

Envie de revoir les précédents épisodes ? Retrouvez la trilogie sur Amazon.
Et si vous souhaitez directement voir le film en Blu-ray, vous pouvez aussi pré-commander le disque, toujours sur Amazon.

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter