Culture Pop.

17
Janv.
2020

Documentaire - James May : Notre homme au japon

Publié par sky

James May - Notre homme au JaponAmazon Prime Video propose à ses abonnés, depuis le 3 janvier, un nouveau documentaire nommé "James May : Notre homme au Japon". Tout au long des 6 épisodes, nous suivrons James May dans sa découverte du Japon, un pays qu'il qualifie lui même du plus étranger des pays étrangers. Voila une nouvelle raison de détester James May.

Mais qui est James May ?

Si vous ne savez pas qui est James May, voici les raisons d'une telle aversion pour cet anglais. James est l'un des présentateurs, avec Jeremy Clarkson et Richard Hammond, d'une autre émission d'Amazon Prime Video : The Grand Tour. Pour les amateurs de voyages, mais surtout d'automobiles, il s'agit de l'une des meilleures émissions au monde sur ce sujet.

De ce fait, sur Internet, leurs rôles de présentateurs est qualifié par beaucoup d'amateurs comme le "best job ever", ou en français, "le meilleur boulot du monde", et je suis fortement d'accord avec cela.

Et voici, qu'en plus de sa place privilégiée sur The Grand Tour, Môssieur se permet de participer à ce qui s'apparenterait au "second meilleur boulot du monde", se balader dans l'un des plus beaux pays du monde, tout frais payés.

Retour à l'émission ...

Parti du Nord, et de l'ile d'Hokkaido, James May traverse tout l'archipel en tentant de nous faire découvrir les paysages uniques qui composent le pays, mais aussi la culture tout a fait singulière du pays du soleil levant.

Contrairement à d'autres reportages qui ne font que survoler leurs sujets, l'émission profite des 6 épisodes pour rentrer dans les détails. Ainsi, au milieu des paysages de cartes postales qui laissent sans voix, James May prend le temps de nous montrer tout ce qui fait que le Japon est le Japon.

Sans trop rentrer dans les détails, pour ne pas vous pourrir le visionnage de l'émission, James visite l'histoire du japon, en rendant visite à un descendant de samouraï, à un moine gardien d'un temple ou encore en se rendant dans une fabrique de katana, les fameux sabres des samouraïs.

Mais il s'attarde aussi sur le Japon moderne avec une culture du train bien ancrée, mais aussi la J-pop, ou encore en découvrant les technologies d'avant-garde que l'on ne trouve qu'au Japon. Même si, avec la mondialisation, il y a de moins en moins d'objets que l'on ne trouvent que la-bas, il reste cependant quelques gadget que James n'hésite pas à décrire. Le moderne s'écrit aussi, malheureusement, avec des drames tel que ceux survenu à Hiroshima mais aussi à Fukushima il y quelques années, et où il se rendra pour faire un petit état des lieux, très surprenant.

La liste des sujets couverts par l'émission est bien plus longue. Vous y découvrirez plein d'infos sur la nourriture, les micro-brasseries, les art-martiaux, les routes, les k-cars, les chats, les festivals d'un goût douteux, les fleurs de cerisiers, les travailleurs, ... et j'en oublie certainement.

James May : Notre homme au japon fait parti de ces documentaires modernes dont le rythme soutenu ne permet pas de s'ennuyer une seconde. On retrouve un peu la manière de faire qui a fait le succès de The Grand Tour.

Durant les 6 épisodes, on suit plusieurs fils conducteurs dont on a toujours envie de connaitre la suite. Mais surtout, on suit un James May au meilleur de sa forme ! Sans ses deux acolytes, on prend plaisir à le suivre dans ses visites, et l'on peut y découvrir ses talents d'écriture et de narration. Attention, cependant, pour l'instant, l'émission n'est disponible qu'en anglais, mais sous-titrée en français. Cependant, son accent très british permet de le comprendre très facilement, si l'on est un peu habitué à la langue. Et il n'y a pas que l'accent de british, l'humour est aussi présent. Au fur et à mesure des épisodes, on ressent une certaine habitude, et James et ses invités se lâchent de plus en plus.

Evidemment, toute l'émission est scriptée, chaque scène est écrite à l'avance. Cependant, à certains moments, on sent que le show s'écarte des sentiers établis. Cela laisse place à des situations cocasses, très amusantes, presque toujours maitrisées par le talent de notre présentateur anglais favori.

James May : Notre homme au japon est une belle surprise, annoncée nulle part. L'émission est arrivée sans cirer gare sur la plateforme vidéo d'Amazon. Et déjà que le Japon faisait parti de mes destinations de rêve, je dois dire que ces 6 épisodes n'ont pas calmé mes envies. Le mélange des images, d'histoire, de découverte, cela donne tout simplement prendre un billet d'avion. Et si l'on ajoute le talent de James May, cela en fait tout simplement, l'un des meilleurs documentaires que j'ai pu voir ses dernières années.

Et définitivement, James May, je te déteste ... mais surtout ... je t'envie...

 

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter En savoir plus