Culture Pop.

03
Août
2018

Séance télé : Hannibal - La série

Publié par Fanny

Hannibal, série du réalisateur Bryan Fuller, est un ovni dans le monde de l'audiovisuel. En effet, Bryan Fuller, aussi connu pour Pushing Daisies ou plus récemment pour Star trek Discovery, dont nous vous avions déjà parlé, a réussi à mêler le gore et l’esthétique sans faillir une seule fois, et à créer une série si bien ficelée et avec des acteurs si justes dans leur rôle, qu'il est dur de retourner ensuite, vers des séries plus classiques.
Hannibal m’avait de nombreuses fois été conseillé, mais la peur de tomber dans un cliché de série Z m'en avait longtemps dissuadée. Et bien, je l'avoue sans honte que j'avais tout faux.

Hannibal retrace une partie de la vie d'Hannibal Lecter, personnage charismatique et emblématique du Silence des Agneaux. Et même si ce dernier est connu, par le plus grand nombre, sous les traits d'Anthony Hopkins, l'acteur Mads Mikkelsen qui revêt le costume du psychiatre cannibale, n'en est pas moins talentueux, loin de là.

Hannibal Lecter - Mads Mikkelsen - Anthony Hopkins

La série comporte uniquement 3 saisons de 13 épisodes et est principalement basée sur le livre Dragon rouge de Thomas Harris. Elle permet ainsi de pénétrer dans la vie d'Hannibal Lecter, psychiatre de renom résidant à Baltimore, et ceci bien avant ses déboires avec la justice.  Et si le livre parle principalement de sa relation sulfureuse avec l'agent Clarice Sterling, celle ci sera totalement évincée dans la série, au profit d’un Will Graham, agent spécial du FBI aux dons d’empathie très développés et joué par l’acteur britannique Hugh Dancy.  A l'instar de Clarice, Will va développer au fur et à mesure des épisodes une relation particulière avec son psychiatre. Il sera successivement son patient, son ami, son ennemi et celui qui entrainera sa chute... Cette relation fusionnelle et destructrice, deviendra rapidement, en parallèle des enquêtes du FBI, le moteur de toute la série.

Les affiches des 3 saisons d'Hannibal, la série

Mais même si, quasi toute la tension de l’intrigue réside entre ces deux personnages, la série n’en est pas moins riche de nombreux acteurs plus ou moins connus jouant des rôles d’une précisions rare.
Nous pouvons citer : Lawrence Fishburn qui incarne Jack Crawford, le directeur du Bureau des Sciences et du Comportement du FBI qui engagera Will Graham et lui conseillera Hannibal Lecter, comme psychiatre. Caroline Dhavernas, jouant Alana Bloom, psychiatre et amie de Will qui évoluera de la douce confidente à un rôle plus incisif. Ou même, Gillian Anderson, dans le rôle de Bedelia Du Maurier, psychiatre et amie d’Hannibal dont le jeu d’actrice est à la fois surprenant et hypnotisant.

On dit souvent qu’il est facile d’aimer une histoire si le scénario est mauvais mais que les personnages sont bons, mais qu’au contraire un bon scénario ne sauvera jamais une caractérisation médiocre. Et bien rassurez vous, ici nous faisons cartons pleins. L’histoire, bien que sombre, est accrocheuse à souhait et les protagonistes vous font passer par toute la palette des émotions.

Car, autant les personnages principaux sont attachants, tout en étant souvent  dérangeants, autant certains personnages récurants sont volontairement haïssables dès leur première apparition sur l’écran. Freddie Lounds ( Lara Jean Chocostecki ), la journaliste de tabloïd et Mason Verger ( Michael Pitt ), l’héritier de l’empire Verger, en sont un superbe exemple.

Le casting de la série Hannibal

Le secret de cette série est, vous l’aurez compris, un développent du caractère des personnages comme on en a rarement vu. Chaque protagoniste entreprend un voyage au début de la série qui l’emmènera vers la rédemption ou le total abandon. Et c’est pour cela que cette série fait partie de celles qui méritent un re-visionnage, pour en appréhender toutes les subtilités.
Et le reste de ses composants suit la même rigueur artistique. En effet chaque détail est millimétré, chaque décor est travaillé, des tableaux dans la salle d’attente du Docteur Lecter, aux centres de tables grotesques et décadents de sa table de salle à manger. La photographie est colorée et agrémentée de fantasmagories visuelles qui oscillent entre l’angoissant et le sublime.

Will Graham et Hannibal Lecter

La série est diffusée pour la première fois sur la NBC en 2013, bien que de nombreuses fois censurée et remise en question par de nombreux médias, elle trouve son public qui ne la lâchera pas, et ce, jusqu’au dernier épisode. Cela ira même au delà. En effet, malgré l’annulation de la série en 2015 par la NBC, elle possède toujours une base solide de fans. Ces « Fannibals » (autoproclamés) sont encore aujourd’hui très actifs sur internet. Il est possible d’y trouver des études documentées, faites par des fans, de pratiquement toutes les scènes de la série,  ainsi que des milliers de FanArts ou de FanFictions.

Car, même si la série possède une fin propre, cohérente, et en parfaite adéquation avec toute la trame mise en place depuis le début, elle reste tout de même ouverte et cela permet à ces fameux Fannibals d’espérer, et de réclamer une nouvelle saison. La reprise des négociations depuis la fin 2017, avec des médias principalement en ligne, tels que Netflix ou Amazon Prime relance tous les espoirs des fans souhaitant voir se poursuivre l’épopée de Will Graham et du Docteur Lecter.

Pour continuer sur cette série, qui, vous avez pu vous le remarquer, m’a énormément marquée et fascinée, nous pouvons noter la quantité de récompenses obtenues. Même si cela n’est pas forcement un indicateur de qualité cela donne tout de même, une idée sur son coté exceptionnel. Entre 2013 et 2017, elle fut nominée 53 fois, et a reçu 20 récompenses, dont celles des meilleurs acteurs, acteurs secondaires, série et méchant.  

Hannibal restera pour moi LA série à voir, et à revoir.  Elle s’insinue dans votre façon de penser et vous retourne totalement votre notion de bien et de mal, d’éthique et de cruauté. Car, pour une fois, on ne trouve pas d’excuses, ni de circonstances atténuantes au « méchant » mais ce n’est pas pour autant qu’on ne finit pas par être de son coté. Ce qui au delà du perturbant est excessivement innovant.

Si vous ne l’avez pas encore regardé, je ne peux que vous la conseiller, et en version originale, au moins pour apprécier le talent de ses acteurs et  accessoirement la garde-robe improbable d’Hannibal Lecter.

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter