Culture Pop.

09
Juin
2018

Séance ciné : The Greatest Showman

Publié par sky

The Greatest ShowmanFilm musical de 2017, The Greatest Showman relate la vie de PT Barnum, célébre homme de spectacle américain, qui a donné son nom à la tente Barnum désormais utilisée par tous les cirques, ou encore au terme d'argo, un barnum, décrivant un foutoir ou un désordre généralisé.

Réputé pour enchainer les supercheries à toute fin de spectacle, il se décrit lui même comme le prince des charlatans. PT Barnum a forgé sa réputation sur son sens accru des affaires et du show se mettant lui-même en scène avec ses "monstres".

Si le film reprend de nombreux éléments de la vie de Barnum, il n'en montre cependant que les bons côtés, voir l'enjolive. Car, en dehors du spectacle, Barnum était loin d'avoir une aussi bonne réputation que celle qui est dépeinte dans le film. Notamment, la manière dont il traitait les figurants de ses spectacles. Son unique but était de s'enrichir, peu importe le moyen, et il avait rapidement compris que le voyeurisme et la curiosité maladive des gens lui permettrait d'arriver à ses fins.

Mais revenons à notre film !

The Greatest Showman met à profit un casting de qualité et leurs talents pour livrer un spectacle étonnant, haut en couleur. Nous savions déjà que Zac Efron savait danser et chanter par ses présences répétées dans les comédies Disney "The High School Musical" mais  Hugh Jackman nous bluffe avec  les mêmes aptitudes, en jouant un PT Barnum très loin du personnage ayant réellement existé.  Et le reste du casting ne passe pas non plus inaperçu, on retrouve Zendaya, découverte dans Spiderman Homecoming (mais dont je n'avais jamais entendu parlé avant) en trapéziste et danseuse de choix ou encore Michelle Williams et Rebecca Ferguson.

Mais finalement les vrais acteurs de cette romance sont les chansons, accompagnées de leurs chorégraphies. L'anachronisme de ces rythmes et danses modernes donne un ton particulier au film. Si vous vous laissez emporter par ces musiques d'une grande qualité, il est possible d'être envahi par des frissons tout au long du film.

Pour compléter ce, déjà fort joli, tableau, il faut aussi compter sur une image qui sublime le tout. Forte en constraste, légérement saturée en couleurs, avec des captures elles aussi très modernes, la photographie accompagne magnifiquement l'ensemble.

Se déroulant à un rythme très soutenu, on ne s'ennuie pas une minute, et on se laisse volontairement entrainer par ce grand divertissement musical. Il ne faut d'ailleurs pas chercher plus loin qu'un simple divertissement, car avec un tout petit peu de sérieux, il n'était aucunement possible de montrer la vie de Barnum, mais surtout de ceux qui l'entourent, aussi sublimée et colorée.

The Greatest Showman est un film tout public, je me suis même permis de le montrer à ma fille de 5 ans qui est restée scotchée tout le long du film. Même si la VF conserve les chansons en anglais (et heureusement), des sous-titres permettent une meilleure compréhension pour les plus grands, alors que les petits se laissent simplement porter par les flots de musique. A noter que la version originale est légèrement plus puissante, dans les jeux d'acteurs, que la version françisée, plus douce et lissée.

Adorant les musiques de film, j'avais commencé par écouter les musiques, ne pensant pas que le film pouvait m'intéresser. A force d'écoute (et un concours de circonstance), j'ai fini par me laisser tenter, et ai découvert une mise en image exceptionnelle ! Exceptionnelle ? Carrément ? Et bien oui je n'avais autant aprécié un film musical depuis Moulin Rouge (2002), ou un film d'une manière plus générale depuis ... depuis .... à vrai dire, je ne sais plus. The Greatest Showman, est si bien mené, si millimétré qu'il frôle la perfection en tout point.

En petit note de fin, on savait déjà que Hugh Jackman, avec son passé à Broadway, était un excellent danseur et un chanteur très correct, mais depuis sa performance dans ce film, il n'y a qu'une chose à dire : arrêtez de lui donner des griffes (même si le dernier rattrape bien les catastrophes passées, m'a t on dit) et laissez le chanter et danser cet homme là !

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter