Admin/Dev

25
Oct.
2017

Fork, une interface graphique pour Git

Publié par sky

Frank me pousse depuis des années à utiliser un système de contrôle de versions, et depuis tout ce temps je lui rétorque que je n'ai pas le temps, ni le besoin puisque que je suis un développeur solitaire.

Mais depuis peu, avec la reprise de la publication du CMS en ligne, je me suis dit qu'il était temps que je m'y mette, avec notamment, enfin un besoin, connaitre toutes les modifications réalisées d'une release à l'autre.

Je me suis donc mis à Git, et comme vous pouvez vous en douter, je ne suis pas encore un expert. Je peux cependant vous faire part de ma trouvaille : Fork, une interface graphique pour Git.

Article skymac : Fork, une interface graphique pour Git

Git est normalement accessible en lignes de commande, et si vous nous suivez depuis un certain moment, vous savez que cela ne nous rebute pas, bien au contraire. Mais ... pourquoi utiliser les lignes de commandes lorsqu'une interface graphique est disponible ? D'autant plus que Git dispose d'un certain nombre de commandes, pas toujours facile à retrouver malgré un aide-mémoire plutôt bien fait. Mieux, l'interface graphique, et en particulier celle de Fork, permet d'améliorer et de faciliter la compréhension de l'outil en mettant en image les éléments qui, souvent, restent abstraits en lignes de commande. Elle permet donc de réduire le temps d'apprentissage, et de limiter la perte de productivité dans le travail.

Bref, au milieu d'une certaine quantité d'interfaces, plus ou moins bien réussies, je suis tombé pour Fork et depuis je ne peux plus m'en défaire. Grâce à cette interface, Git est devenu un élément primodial dans mon travail. Initialement, utilisé uniquement pour faire le tracking des versions, je me surprends à approfondir mon utilisation de l'outil en utilisant de plus en plus de fonctionnalités.

Fork est donc une interface graphique très simple d'utilisation, et très complet qui permet de remplacer quasi totalement les lignes de commande. Il gère tout ou une grande partie des fonctionnalités, y le "stash" partiel, les branches évidemment, la gestion des conflits de merge, ou encore la connexion à GitHub. Seules certaines erreurs nécessitent de retourner dans le dossier pour "dé-planter" le bazar.

Son interface est graphiquement très simple, mais reste tout de même jolie, et surtout efficace en favorisant la lecture des différents éléments. Un mode "sombre", très à la mode en ce moment, est disponible pour les aficionados.

Il est capable de gérer plusieurs projets à la fois, via des tabs, la navigation d'un projet à l'autre est donc extrèmement rapide. Pratique pour les développeurs travaillants sur de nombreux projets simultannément. A chaque "focus" sur l'application ou un onglet, il met à jour les données en traquant tous les changements. (Attention si vous travaillez sur des projets ayant de gros fichiers sur un volume réseau, cela peut vite réduire les performances.)

Pour finir, j'ajouterai qu'il est pour l'instant, gratuit, et qu'il jouit de nombreuses mises à jour, qui l'améliorent à chaque fois, que du bonheur.

 
Sommaire de la série
 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En continuant, vous acceptez leur utilisation sur notre site internet.
Accepter