Univers Apple

10
Oct.
2017

Test Matériel : iMac 21.5' 4K 2017

Publié par sky

Dans le cadre de mon travail, j'ai eu la chance de tester un iMac de la cuvée 2017. Il s'agit d'un modèle 21.5' milieu de gamme, avec en option, 16Go de mémoire vive et le Fusion Drive. Il vient en remplacement d'un MacBookAir de 2012.

 

Test Matériel - Apple iMac 21.5 4K 2017

Performances

Rien à dire de ce côté, il tient ses promesses, sans non plus faire d'étincelles. Le processeur quadri-coeur à 3Ghz est à l'aise en toutes situations. Il faut aller le chercher dans ses derniers retranchements, avec des calculs longs et lourds pour commencer à sentir une certaine inertie, mais surtout, entendre les ventilateurs souffler. Nous sommes toujours sur de la gravure en 14nm, ce qui facilite le refroidissement ou plutôt la non-montée en température de la bête.

Dans mon cas, l'option 16Go de mémoire est la bienvenue, avec l'utilisation que je fais du Mac, il arrive très souvent qu'il fasse de la mémoire virtuelle, et en quantité. Ce sont 6Go de "swap" qui ont été créé et 1.6Go en court d'utilisation alors qu'il y a déjà 16Go de mémoire physique.

Malheureusement, c'est le maximum que l'on puisse mettre dans cet iMac lors de la configuration, pour un tarif raisonnable de 240 € TTC. Cela peut paraitre cher, par rapport à ce l'on trouve en pièces détachées, mais comme c'est ici l'unique solution, et que c'est Apple, c'est quasi donné.

Cependant cette mémoire virtuelle ne semble pas ralentir le Mac outre mesure, donc pour l'instant, pas besoin de s'alarmer la dessus.

Le constat n'est pas le même concernant les disques durs, s'ils assurent d'un point de vue performances, notamment avec le FusionDrive, le tarif est prohibitif et l'on ne réfléchira pas trop longtemps à externaliser une partie de ses données. Reste la question du FusionDrive, pour cet iMac, utilisé en productivité, tous les jours, c'était une nécessité, enfin, un budget nécessaire. Et partir sur une configuration uniquement avec un SSD explosait le budget tant les tarifs d'Apple à ce sujet sont abérants.

Heureusement, la technologie FusionDrive en elle même est redoutable, obtenir des performances si proche d'un SSD alors que le stockage principal reste un disque à plateaux, c'est juste parfait. Surtout quand voit que le système est fiable à 100%.

Concernant la partie graphique, encore une fois, Apple a choisit d'intégrer des cartes graphiques d'ordinaire réservées aux portables afin de limiter la chauffe, cependant, il s'agit, pour cette nouvelle génération, de cartes assez récentes. Cette carte graphique, sans être une foudre de guerre, apporte l'équivalent d'une GeForce 750Ti en performance, soit largement moins que la 970 GTX qui se trouve dans mon vieux MacPro, puisque la comparaison avec le MBA serait ridicule. Sur ce point que le design freine énormément la technologie, peut être trop, car Apple aurait pu, pour un tarif équivalent intégrer une carte "bureau" 15 à 20% plus performante.

Sur Heroes of the Storm, la comparaison se confirme, le MacPro de 2009 s'en sort légèrement mieux avec une résolution et des réglages identiques, que ce soit en OpenGL ou avec Metal. Reste à savoir si le redimensionnement d'un écran 4K ne pénalise pas les performances de l'iMac dans une résolution non native.

Globalement, il semble aussi très fiable, cela fait quelques mois que je l'utilise, et je crois l'avoir redémarrer moins d'une dizaine de fois, plus souvent pour des mises à jour que pour des soucis, d'ailleurs.

 

Confort de l'écran

L'écran 4K est toujours de qualité, c'est indéniable, mais c'est à la fois une force et une faiblesse. Une force car le rendu général est magnifique, d'une précision et d'une intensité exceptionnelle. Le soucis survient dès qu'il y a des éléments qui ne sont pas prévu pour le 4K, comme les icônes que l'on peut avoir sur certains sites internet, qui peuvent devenir floues.

Certains diront que 21.5', ce n'est pas suffisant, et que le 27' est optimal, dans mon cas, cela ne l'est pas. Je préfère avoir un second écran, et donc deux petits, plutôt qu'un grand. Mais il ne fait aucun doute que, pour l'avoir tester aussi, le 27' peut s'avérer dans bien des cas, une arme de choix.

Le plus impressionnant reste la luminosité qu'il dégage, ainsi que la fidélité des couleurs. J'ai connecté l'écran PC, pas si ancien que ça, utilisé sur le MBA jusque là, et j'avoue avoir perdu 30 minutes à essayer de trouver le réglages de la luminosité et des couleurs pour arriver à un rendu proche de celui de l'iMac, en vain. Actuellement, l'écran du Mac réglé à 60% est toujours un peu plus lumineux que l'écran PC à fond. Et à fond, c'est, alors, incomparable.

 

Extension

L'iMac n'a pas vraiment à se plaindre, il est l'un des modèles, ou le modèle le plus garni en port d'extension externes de toute la gamme Apple. Il n'a pas subit la même diète que les derniers portables et ce n'est pas plus mal.

Il dispose de 2 ports Thunderbolt, sur lesquels il est encore possible de chaîner des appareils, mais aussi 4 ports USB classiques, il est le dernier à disposer d'un port SD tant apprécié des photographes, un port casque et finalement, un port Gigabit-Ethernet.

Les ports Thunderbolt permettre d'étendre ce que vous voulez, pour peu que vous ayez l'adaptateur adéquat. Qu'il s'agisse d'un second écran, d'un second port réseau, d'une carte graphique externe, ils peuvent servir à tout, et c'est très appréciable. D'autant que cela n'est pas au détriment des ports USB, sur lesquels on peut brancher notre matériel plus ancien ou nos gadgets geeks.

Test Matériel - Apple iMac 21.5 4K 2017

 

Design

Malheureusement, les ports sont toujours coincés derrière, et toujours aussi peu pratique d'aller brancher quelque chose la dessus, en particulier les clés USB que l'on passe son temps à brancher et débrancher. C'est triste de voir qu'Apple n'est toujours pas trouver une solution à ce problème.

Il faudra donc soit être souple, soit poser l'iMac sur un support suffisamment glissant pour le faire tourner sur lui-même facilement (sans arracher les autres fils connectés).

Le design en lui même est identique depuis plusieurs années, mais reste dans l'air du temps. Toujours très smart sur un bureau, il est toujours plus présentable que 90% des modèles d'ordinateurs que l'on trouve sur le marché.

 

Mesquinerie ?

Alors qu'Apple avait quasi fait un sans-faute sur cette machine, il fallait que la société garde son habituelle touche personnelle de mesquinerie et de choix arbitraires imposés.

Lors de l'achat, je n'avais plus le choix d'un clavier filaire, seul le clavier sans fil était disponible.... Mais pourquoi ? Pourquoi donc, sur une machine de bureau, et qui donc n'a pas vocation à être bougée, je dois me faire suer avec un clavier sans fil.

Que ceux qui le souhaitent le choisissent, tant mieux. Mais pourquoi les autres, dont je fais parti, qui n'ont pas besoin d'un sans fil, suis obligé d'en prendre un, quelle hérésie !!!

Alors, certes, il suffit de le conserver branché pour obtenir un clavier filaire, mais dans ce cas, le clavier long devient une option ... payante.

Bref, le clavier sans fil est resté dans la boite, et j'ai repris le clavier filaire utilisé sur le MacBookAir, j'ai ainsi accès à un clavier long, complet, qui, en plus me propose 2 ports USB, certes moins rapides, mais facilement accessibles pour y remettre ma souris, filaire elle aussi, et éventuellement une clé USB lorsque les fichiers ne sont pas trop volumineux.

(Seul point positif, contrairement à la souris, encore plus ridicule, il est au moins possible de brancher le clavier pendant que l'on s'en sert.)

 

Conclusion

Cet iMac tient ses promesses sans plus, c'est une machine performante, agréable et fiable. Mais n'est ce pas qu'un iMac de plus ? D'un point de vue design, oui, il s'agit toujours du même iMac, cependant Apple a fait les efforts nécessaires pour offrir un modèle 2017 qui ne soit pas trop en retard sur l'univers PC, avec du matériel moderne et à jour. Je pense que l'on peut profiter de cette génération pour changer si le besoin commence à se faire sentir.

 
 
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

 

Poster un commentaire
En postant sur skymac.org, je m'engage à être courtois et à ce que mon message soit pertinent avec le sujet de l'article.
En outre, j'accepte, sans condition, que mon message soit refusé et supprimé si ces règles ne sont pas appliquées.